dimanche 27 janvier 2008

Aumonières au Herve doux et poires caramélisées

Le printemps est à nos portes!

Il y a des signes qui ne trompent pas: les perce-neige commencent à faner pour faire place aux jonquilles, les mauvaises herbes poussent un peu partout, il y a des pucerons sur les rosiers, des dytiques dans la mare...

C'en sera bientôt fini de la cuisine dite "d'hiver". Il est donc grand temps d'expérimenter l'une ou l'autre recette de saison encore à l'état de projet, comme cette aumonière aux poires et fromage de Herve.

Ce fromage à l'odeur caratéristique - le seul fromage AOC de Belgique - compte parmi les fleurons du terroir d'Aubel, au même titre que le sirop de Liège et la bière de l'Abbaye du Val-Dieu.

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 4 feuilles (disques) de brick
  • 2 grosses poires pas trop mûres
  • 1 noix de beurre ou margarine
  • 2 c. à s. de cassonade
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 Herve doux (200 gr)
  • 1 Val-Dieu brune (33 cl)
  • 2 c. à s. de sirop de Liège

Préparez un sirop avec la bière et le sirop de Liège: versez les ingrédients dans un poêlon, amenez rapidement à ébullition puis laissez réduire à feu moyen jusqu'à ce qu'il ne reste que l'équivalent de 4-5 bonnes cuillers à soupe.

Préchauffez le four à 200°.

Epluchez les poires (ôtez les pépins) et détaillez-les en cubes.

Faites fondre le beurre ou la margarine dans une poêle. Faites cuire les cubes de poire à feu vif quelques minutes. Lorsqu'ils sont bien dorés, saupoudrez de cassonade et laissez caraméliser. Déglacez au vinaigre balsamique (attention, ça "spite", comme on dit à Liège;-). Réservez.

Otez la croûte du fromage et émiettez-le.

Répartissez les poires puis le fromage sur vos feuilles de brick. Fermez les aumonières avec de la ficelle de cuisine ou, à défaut - si vous manquez comme moi d'organisation - d'un cure-dent.

Enfournez et laissez cuire une dizaine de minutes (jusqu'à ce que les aumonières prennent une belle couleur dorée).

Disposez sur les assiettes de service avec une cuiller à soupe de sirop en garniture.

Bon appétit!

mercredi 23 janvier 2008

Gaufres molles à la vanille

Question: quelles sont les deux semaines de l'année scolaire les plus pénibles pour les enfants en âge d'école primaire?

Réponse: celles qui précèdent les évaluations, les sacrosaintes semaines de "révision".

Et à la maison, c'est maintenant...

Ma grande fille aime apprendre, mais elle goûte assez peu l'effort. Elle pourrait reprendre à son compte ces quelques lignes de la chanson de Renaud: "[...] vu qu' moi l' boulot, pour que j'y touche, y m' faudrait deux fois plus de doigts; comme quoi, tu vois, c'est pas gagné."

Alors elle vit assez mal cette semaine pré-évaluations de janvier, où le système lui impose de revoir la matière depuis le début de l'année, où je lui inflige - par pure cruauté parentale, vous pensez bien - des séries d'exercices récapitulatifs, où je la persécute avec les tables de multiplication, où je la torture à grands coups de hibouchougenoupoux, et où je la tourmente avec les homonymes et les conjugaisons. Et quand j'en ai terminé, son bourreau de papa prend le relais et la tyrannie continue: calcul, géométrie, grandeurs... et pour finir, KO par problèmes.

Et sa soeur n'a même pas le bon goût d'avoir des évaluations avant le mois de juin: ce manque de solidarité familiale est proprement scandaleux!

La mère sans coeur que je suis a donc réfléchi au moyen de mettre un peu de baume sur le sien, histoire qu'elle en ait à l'ouvrage... Et quoi de plus réconfortant qu'un bon goûter avant de s'installer à sa table de travail?

Je vous propose donc ma recette de gaufres molles à la vanille:

Ingrédients (pour une cinquantaine de gaufres):

  • 600 gr de margarine ou beurre
  • 1 pincée de sel
  • 750 gr de sucre semoule
  • 10 oeufs
  • 100 gr (10 sachets) de sucre vanillé
  • 1 bol de lait
  • 80 gr de levure fraîche
  • 1 kg de farine
  • 1 c. à s. d'arôme de vanille

Faites fondre la margarine ou le beurre. Ajoutez une pincée de sel et incorporez le sucre semoule, le sucre vanillé, l'arôme de vanille et les 10 oeufs battus.

Délayez la levure dans le lait préalablement tiédi au micro-ondes et incorporez ce mélange à la préparation.

Incorporez la farine et mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte bien lisse et homogène.

Cuisez sans attendre.

Conseil: pour que les gaufres soient molles, évitez de prolonger la cuisson au-delà du minimum nécessaire.

Bon appétit!

dimanche 20 janvier 2008

Petits sablés à la fleur de sel et au sucre à la violette

Une variante de la recette du "Chou de Bruxelles" (ça avait vraiment l'air trop bon, je n'ai pas pu résister...).










Ingrédients
(pour une bonne trentaine de sablés):

  • 250 gr de farine
  • 125 gr de beurre
  • 125 gr de sucre
  • 10 gr (1 sachet) de sucre vanillé
  • 1 oeuf
  • 1/2 c. à c. de fleur de sel
  • sucre à la violette (Quai Sud)

Mélangez la farine, les sucres et la fleur de sel. Ajoutez le beurre froid coupé en petits morceaux et, du bout des doigts, émiettez. Ajoutez enfin l'oeuf et pétrissez rapidement jusqu'à l'obtention d'une pâte compacte et homogène. Emballez dans un film plastique et réservez au frais pendant au moins une heure.

Préchauffez le four à 160°.

Abaissez la pâte à 2-3 mm d'épaisseur et découpez les biscuits. Déposez-les sur la plaque de cuisson et saupoudrez de sucre à la violette.

Cuisez pendant une bonne dizaine de minutes (jusqu'à ce que les bords des biscuits soient dorés).

Bon appétit!

Pappardelles au ragoût de lapin

Recette empruntée à un de mes blogs culinaires favoris ("Le chou de Bruxelles") : un régal!









Ingrédients
(pour 6 personnes):

  • 1 kg de lapin
  • 1 1/2 kg de tomates pelées
  • 900 gr de pappardelles (pâtes fraîches)
  • 2 carottes
  • 2 oignons
  • 4 gousses d'aïl
  • 2 côtes de céleri
  • 2 verres de vin rouge
  • 2 petites branches de romarin
  • 8 clous de girofle
  • 2 c. à s. de poivre noir en grains
  • parmesan en copeaux (pour servir)

Coupez les légumes en brunoise fine et faites-les revenir, dans une casserole, avec 5 c. à s. d’huile d’olive extra-vierge.

Après 5 minutes, ajoutez le lapin coupé en morceaux, et faites-le cuire jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré.

Salez, poivrez, ajoutez le romarin et les clous de girofle. Ajoutez le vin et faites-le évaporer à feu vif. Ajoutez enfin les tomates pelées, portez à ébullition puis baissez le feu. Couvrez et faites mijoter lentement pendant deux heures. Ajoutez éventuellement un demi-verre d’eau en cours de cuisson.

Lorsque le ragoût est prêt, retirez le romarin, les clous de girofle et les morceaux de lapin. Désossez ces derniers si nécessaire, jetez les os et remettez la viande dans la sauce.Faites cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau bouillante salée. Entretemps, versez la sauce dans une large poêle et réchauffez-la.

Egouttez les pates al dente et versez-les dans la poêle avec la sauce; faites sauter le tout pendant une minute à feu vif, en mélangeant bien.

Dressez les assiettes: mettez les morceaux de viande par-dessus les pâtes, ajoutez quelques copeaux de parmesan et - éventuellement - deux gouttes d’huile aux truffes.

Bon appétit!

Mousse légère de thon à l'origan et au citron

Il y a quelques semaines, au cours d'un déjeuner bien sympathique avec une de mes collègues préférées, j'avais eu l'occasion de goûter une mousse de ce genre qui m'avait laissé un excellent souvenir.

Je me suis donc mise en quête d'une recette pour pouvoir la préparer moi-même... et j'ai rapidement dû me rendre à l'évidence: c'est riche. En effet, toutes les recettes que j'ai pu consulter sur le net contenaient soit du beurre, soit de la crème épaisse, soit les deux!

J'ai donc décidé d'expérimenter et de proposer une variante perso.

Ingrédients (pour 6 personnes):

  • 2 boîtes de thon au naturel
  • 4 c. à s. de fromage frais à 0% de MG
  • 1 filet d'huile d'olive
  • le jus d'1/2 citron
  • 1 c. à c. d'origan séché
  • 1 gousse d'aïl épluchée
  • sel, poivre et piment d'Espelette

Passez le tout au mixer jusqu'à ce que la préparation prenne la consistance d'une crème (si la mousse paraît trop "sèche", rajouter une cuillère de fromage frais). Réajustez l'assaisonnement à votre goût.

Servez avec une petite salade verte et des tranches de pain de campagne grillées ou des bruschetta.

Bon appétit!

Burger de poisson












Chers blog-teurs, je vous présente le Tu-Sais-Quoi-Burger©:

Cette fabuleuse invention est le résultat d'un court-circuit entre deux envies pas forcément conciliables à la base: celle de participer au jeu proposé par Anaïk ("Le confit c'est pas gras") et celle d'arriver enfin à (re)faire manger du poisson à ma fille de 9 ans.

Elle y avait pourtant pris goût dès son plus jeune âge, jusqu'au jour funeste où une petite arrête de rien du tout est resté coincée à l'entrée de sa gorge... Depuis, elle ne veut plus y toucher. Et pourtant, j'ai eu recours à tous les subterfuges possibles et imaginables. Le mot est pratiquement banni du vocabulaire familial, c'est vous dire! On se croirait dans Harry Potter:

- Qu'est-ce qu'on mange ce soir?

- Tu-sais-quoi, pommes de terre vapeur et salade vinaigrette.

Mais vous pensez bien qu'on ne la lui fait pas: elle a tôt fait de flairer l'arnaque (et pourtant je ne cuisine que du poisson frais;-) et c'est le conflit assuré!

Néanmoins, je m'obstine (mothers will be mothers...), et à l'occasion de ce fameux "Burger Day", j'ai donc décidé de revisiter le fishburger.

Ingrédients (pour 6 burgers):

  • 6 petits pains pour burgers (l'idéal étant de les faire soi-même, mais bon...)

Pour les "steaks":

  • 400 gr de filets de poisson blanc
  • 2 échalotes
  • 6 tranches de pain
  • 2 oeufs
  • persil, sel et poivre

Pour la sauce aïoli:

  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 2 gousses d'aïl
  • huile d'olive
  • sel, poivre

Pour la garniture:

  • salade verte (laitue, iceberg,...)
  • 2 tomates
  • 1 oignon

Commencez par la sauce: dans un mortier, écrasez les gousses d'aïl; ajoutez le jaune d'oeuf, la moutarde, le sel et le poivre. Fouettez en ajoutant petit à petit l'huile d'olive en filet. Arrêtez quand la quantité voulue est obtenue et rectifiez l'assaisonnement. Mettez au frais.

Coupez les filets de poisson en cubes et hachez-les avec les échalotes et le persil. Transférez la préparation dans un saladier. Incorporez la mie de pain et les oeufs battus. Salez, poivrez et mélangez bien afin de lier les ingrédients.

Moulez des "steaks" avec les doigts. Passez-les rapidement dans de la farine et faites-les dorer dans de l'huile bien chaude. Egouttez soigneusement sur du papier absorbant.

Passez les petits pains coupés en deux sous le grill et garnissez-les: salade, burger, une ou deux fines tranches de tomate, quelques fines rondelles d'oignon cru et une c. à s. d'aïoli.

Servez avec des frites (quoi d'autre?) et un petit blanc sec bien sympa (pour les parents!).

Bon appétit!

Tarte aux poires et au cognac

Une petite douceur un peu dans la même veine que la récente galette des rois (amandes en poudre), mais rehaussée de mon fruit préféré et, gourmandise suprême, d'un trait de cognac.

Testée en dessert le soir de la Saint Sylvestre, avec une boule de glace vanille; je dois bien dire que ça se laisse manger...

Ingrédients:

  • 1 fond de pâte brisée prête à l'emploi
  • 750 gr de poires
  • 25 gr de beurre
  • 4 c. à s. de sucre
  • 2 c. à s. de cognac
  • 2 oeufs
  • 2 dl de crème fraîche
  • 75 gr d'amandes en poudre

Tapissez un moule beurré avec le fond de tarte. Piquez-le à la fourchette et faites le cuire à blanc (+/- 20 minutes): recouvrez le fond de pâte d'une feuille de papier alu, et remplissez avec des haricots secs pour éviter que la pâte monte.

Pelez et épépinez les poires. Détaillez-les en petits dés, et faites-les cuire dans le beurre. Ajoutez 2 c. à s. de sucre et le cognac. Prolongez la cuisson de 2 ou 3 minutes.

Répartissez les poires refroidies sur le fond de tarte.

Dans une jatte, battez les oeufs avec la crème, les amandes et le restant du sucre. Versez sur les poires.

Enfournez à 200° pendant 25 minutes.

Bon appétit!

Cannelloni maison aux épinards et fromage blanc

Comme je vous l'ai déjà dit, en cuisine "léger" ne signifie pas forcément "insipide et rabat-joie".

Une preuve de plus? Ces cannelloni 100% maison, testés en compagnie d'une amie friande de bonnes choses.








Ingrédients
(pour 16 cannelloni):

1) Pour la pâte:

  • 300 gr de farine
  • 4 oeufs battus
  • 1 c. à c. de sel
  • 4 c. à s. d'huile d'olive

2) Pour la farce:

  • 500 gr d'épinards hachés surgelés (décongelés et égouttés)
  • 500 gr de fromage blanc à 0% de matière grasse
  • 120 gr de parmesan frais râpé (ben oui, faut quand même que la préparation au fromage ait du goût;-)
  • sel et poivre noir au moulin
  • 1/2 c. à c. de poudre de noix de muscade
  • 2 c. à c. de marjolaine séchée

3) Pour la sauce:

  • 1 kg de tomates bien mûres
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'aïl
  • 2 morceaux de sucre
  • sel, poivre noir au moulin, basilic et romarin
  • 25 cl de crème fraîche la plus allégée possible
  • fromage râpé allégé pour le gratin

Dans un grand bol, mélangez la farine et le sel. Faites un puits au centre, ajoutez les oeufs et l'huile, et mélangez.

Travaillez la pâte pendant 5 minutes sur votre plan de travail légèrement fariné. Formez 2 pâtons de tailles équivalentes et abaissez-les en deux rectangles de +/- 60 x 30 cm.

A l'aide d'une roulette de découpe, divisez chacune des 2 feuilles de pâte en 8 rectangles.

Faites bouillir une grande casserole d'eau salée. Pendant ce temps, vous pouvez préparer la farce: il suffit tout simplement de mélanger tous les ingrédients dans un saladier.

Lorsque l'eau bout, plongez-y les rectangles de pâte et laissez cuire environ 5 minutes (al dente). Ensuite, sortez-les de l'eau un à un et laissez-les s'égoutter sur des torchons propres.

Déposez une à deux cuillers de farce sur chaque rectangle de pâte, enroulez et disposez dans un plat à gratin.

Faites frire l'oignon et l'aïl finement émincés dans un peu d'huile d'olive. Ajoutez les tomates détaillées en petits dés, le sel, le poivre, les condiments et le sucre. Laisser mijoter à feu doux quelques minutes.

Ajoutez la crème, laissez encore mijoter une minute ou deux puis versez sur les cannelloni. Parsemez le tout de fromage râpé.

Passez environ 20 minutes au four préchauffé à 200° + quelques minutes sous le grill.

Servez bien chaud avec de la ciabatta et un bon verre de rouge.

Bon appétit!

Zimtsterne (étoiles à la canelle)

Une petite gourmandise typique à double titre: saisonnière (on n'en trouve à ma connaissance qu'à l'approche de Noël) et typiquement allemande (au sens large; on en trouve aussi à Eupen...)

Il faut avouer qu'en matière de biscuits de Noël (appelons ça comme ça), les Allemands sont très forts: c'est toujours magnifiquement appétissant et presque toujours très bon.

Ceux-ci sont franchement délicieux!

Ingrédients:

  • 250 gr de poudre d'amandes
  • 250 gr de sucre en poudre
  • 3 blancs d'oeufs
  • 100 gr de sucre en poudre ou de poudre d'amandes, au choix
  • 1 c. à c. de cannelle en poudre

Préchauffez le four à 150°.

Battez les blancs d'oeufs en neige. Incorporez ensuite le sucre en poudre à la préparation, dont vous réserverez deux bonnes cuillers à soupe pour la décoration.

Mélangez la poudre d'amandes et la cannelle, et incorporez le tout à la préparation.

Parsemez votre plan de travail avec les 100 gr de sucre en poudre ou poudre d'amandes (au choix). Abaissez la pâte à environ 1/2 cm de hauteur.

Découpez les étoiles à l'emporte-pièce et placez-les sur la plaque de cuisson du four. Badigeonnez avec la préparation réservée plus tôt.

Enfournez. Les biscuits ne doivent pas vraiment cuire mais plutôt sécher. Sortez-les du four dès qu'ils auront pris une belle teinte légèrement dorée.

Laissez refroidir sur la plaque de cuisson.

Bon, ça c'est la théorie.

Je dois cependant vous mettre en garde: ce n'est pas si simple...
  1. La pâte est TRES adhérente; ce n'est donc pas évident de l'abaisser au rouleau en évitant qu'elle s'enroule autour et qu'on doive l'en décoller à la spatule. Ma méthode: l'abaisser en tapotant avec le plat de la main (c'est rustique, mais ça marche).
  2. Pour la même raison, c'est encore plus difficile de détacher les étoiles de l'emporte-pièce tout en leur conservant une forme d'étoile. Ma méthode (après avoir vainement essayé de produire une étoile correcte - cf. photo ci-dessous): former de petites boules que j'aplatis directement sur la plaque de cuisson, ce qui présente l'immense avantage de me dispenser d'abaisser la pâte;-)
Je rebaptise donc ces biscuits "Zimtvollmonde"© (pleines lunes à la canelle).

Mes essais d'étoiles:









Celles achetées à Monschau:









Vous voyez ce que je veux dire...

Bon appétit!

Gaufres au sucre et à la cannelle (gaufres de Liège)

Aussi bonnes chaudes que froides.













Ingrédients:


  • 1 kg de farine
  • 6 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 6 sachets de sucre vanillé (i.e. 60 gr)
  • 120 gr de levure fraîche
  • 1 bol de lait
  • 2 morceaux de sucre
  • 500 gr de beurre ou margarine
  • 500 gr de sucre perlé
  • 300 gr de sucre fin
  • 2 c. à c. de cannelle en poudre

Mettez la farine dans un grand plat; ajoutez le sel, la cannelle, le sucre fin et le sucre vanillé et formez une fontaine au centre.

Délayez la levure dans le bol de lait préalablement tiédi après y avoir laissé fondre les deux morceaux de sucre. Versez dans la fontaine et mélangez jusqu'à obtention d'une pâte qui colle aux doigts.

Battez les oeufs entiers et ajoutez-les à la pâte. Incorporez ensuite le beurre ou la margarine fondu(e).

Laissez lever au moins une heure.

Ajoutez le sucre perlé et laissez à nouveau lever une demi-heure.

Vous pouvez alors commencer à cuire les gaufres.

Bon appétit!

Riz au lait et aux spéculoos

Un grand classique de l'enfance: le riz au lait. J'ai remplacé le pudding vanille que l'on ajoute normalement en fin de cuisson par des spéculoos en morceaux: délicieux!














Ingrédients
(pour 8 raviers):

  • 250 gr de riz rond (spécial riz au lait)
  • 1.5 l de lait
  • 1 bâton de canelle
  • 100 gr (10 sachets) de sucre vanille
  • une dizaine de spéculoos

Versez le lait et le riz dans un poêlon. Ajoutez le bâton de canelle et deux sachets de sucre vanillé. Laissez cuire à feu doux.

Après environ 20 minutes, ajoutez le reste du sucre vanillé et les spéculoos en morceaux. Laissez cuire environ 10 minutes de plus, toujours à feu doux et en mélangeant régulièrement afin que les speculoos se désagrègent.

Versez dans des raviers individuels et laissez refroidir.

Bon appétit!

Soupe au chou

Ingrédients:

  • un chou vert (frisé ou Savoie)
  • 2 ou 3 grosses pommes de terre
  • 2 gros oignons
  • 1 échalote
  • 4 gousses d'aïl
  • 1 c. à s. de beurre
  • 3 l de bouillon de volaille
  • sel, poivre, muscade, bouquet garni en poudre

Emincez grossièrement les légumes.

Faites fondre le beurre dans une casserole; versez l'oignon, l'échalote et l'aïl et laissez blondir quelques minutes. Ajoutez le chou et laissez suer quelques minutes supplémentaires.

Versez sur les légumes les 3 litres de bouillon de volaille et ajoutez les pommes de terre.

Assaisonnez.

Laisser cuire une bonne vingtaine de minutes à feu vif et passez au mixer.

On peut éventuellement ajouter des lardons rôtis juste avant de servir.

Bon appétit!

Crumble aux poires et aux spéculoos

Ingrédients:

  • 6 poires bien mûres, d'une variété qui tient bien à la cuisson (Conférence, Williams, ...)
  • 120 gr de beurre à diviser en 50 gr et 70 gr
  • 100 gr de farine
  • 7-8 spéculoos
  • 3 belles tranches de pain d'épice

Préchauffez le four à 180°.

Epluchez les poires et coupez-les en quartiers. Faites-les revenir à la poêle à feu vif dans 50 gr de beurre jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Disposez-les dans le fond d'un plat allant au four.
Passez les tranches de pain d'épice au grille-pain. Coupez-les en petits morceaux, faites de même avec les spéculoos et mixez le tout jusqu'à l'obtention d'une chapelure grossière.

Versez cette chapelure dans un saladier, ajoutez les 100 gr de farine et les 70 gr de beurre restant ramolli (surtout pas fondu!) et travaillez le tout avec les doigts jusqu'à l'obtention de grosses miettes un peu collantes. N'hésitez pas à rajouter un peu de beurre si cela ne colle pas suffisamment sinon le crumble sera farineux. (Qui a dit que c'était light?)

Répartissez les miettes de crumble par-dessus les poires, tassez un peu avec les doigts et enfournez pendant 20 minutes. Le dessus doit être doré, pas brûlé.

Servez tiède, avec une boule de glace vanille maison.

Bon appétit!

Hachis parmentier aux épinards

Températures en chute libre doublées d'une petite pluie mesquine qui vous trempe jusqu'à l'os?

Je vous propose de vous réchauffer de l'intérieur avec un plat de saison tout droit sorti du livre de cuisine de ma grand-mère (qui recèle encore bien d'autres petits bonheurs dont je vous ferai profiter à l'occasion): le hachis parmentier aux épinards.







 

Ingrédients (pour 6 personnes):
  • 750 gr de viande hachée (mélange porc/boeuf, pur boeuf,... au choix; et pourquoi pas du poisson?)
  • 1 kg d'épinards en branches surgelés
  • 1,5 kg de pommes de terre
  • 150 gr de fromage râpé
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d'aïl
  • crème fraîche liquide
  • lait
  • beurre
  • 1 oeuf
  • sel, poivre, persil haché, noix de muscade

Faites revenir l'oignon et l'aïl émincés à la poêle avec une noix de beurre. Ajoutez la viande; salez et poivrez.

Lorsque la viande est cuite, versez-la dans le fond d'un plat allant au four.

Réchauffez les épinards décongelés avec la crème fraîche; ajoutez une pincée de sel, de poivre et de noix de muscade. Disposez ensuite les épinards en couche par-dessus la viande hachée.

Terminez par une couche de purée de pommes de terre (écrasez les pommes de terre cuites à l'aide d'un presse-purée et mélangez avec une ou deux noix de beurre, l'oeuf entier, du lait, sel, poivre et noix de muscade).

Parsemez abondamment le tout de fromage râpé et laissez cuire à 200° environ 15 minutes. Passez quelques minutes sous le grill pour laisser gratiner le fromage.

Servez seul ou avec une compote de pommes maison, comme le faisait ma grand-mère. S'accommode très bien d'un bon petit rouge sans prétention (Loire, Côtes du Rhône,...).

Bon appétit!

Potée au chou

Un potée qui mijote doucement sur la vielle cuisinière à gaz de Mamy... un parfum d'enfance qu'on n'oublie jamais et grâce auquel ce plat traditionnel est et reste pour toujours synonyme de réconfort des premières tristes soirées d'automne aux dernières froides journées d'hiver.

Ma préférence va aux potées au chou (rouge, vert (Savoie) ou frisé). La recette de base (sans matière grasse, comme vous pouvez le constater!) est plus ou moins la même:

Ingrédients (pour 6 personnes):

  • 1 chou
  • environ 2 kgs de pommes de terre
  • sel, poivre, noix de muscade
  • pour la potée au chou rouge uniquement: 2 pommes sucrées et vinaigre blanc

Hachez grossièrement le chou dans une grande casserole. Couvrez d'eau, portez à ébullition et laissez cuire à feu vif environ 20 minutes.

Ajoutez les pommes de terre épluchées (+ les deux pommes sucrées si c'est du chou rouge), assaisonnez et laissez mijoter à feu doux jusqu'à évaporation presque totale du liquide.

Ecrasez la potée au presse-purée jusqu'à l'obtention de la consistance désirée. Si c'est du chou rouge, ajoutez un trait de vinaigre blanc et mélangez.

Servez de préférence avec de la saucisse grillée et, pourquoi pas, une bonne bière blonde.

Bon appétit!

Moelleux chocolat-poire

Accompagné d'une boule de glace à la vanille ou un peu de crème anglaise: une valeur sûre.









 

Ingrédients:

  • 200 gr de chocolat noir
  • 150 gr de beurre
  • 120 gr de sucre
  • 3 oeufs
  • 130 gr de farine
  • 1 sachet de levure en poudre
  • 2 belles poires sucrées bien mûres

Préchauffez le four à 180°.

Faites fondre le chocolat avec le beurre au micro-ondes. Ajoutez le sucre et mélangez.

Séparez les jaunes des blancs et ajoutez les jaunes à la préparation puis incorporez la farine et la levure.

Battez les blancs en neige avec une pincée de sel et incorporez à la préparation.

Il y a plusieurs manières d'introduire les poires dans la recette. Vous pouvez...
  • les couper en dés et les incorporer à la pâte (en dernier lieu);
  • les couper en quartiers ou en tranches et les disposer en fleur à la surface du gâteau en appuyant bien (vous pouvez alors parsemer le tout d'amandes effilées);
  • quelque soit votre choix, il est toujours possible de faire préalablement mariner les fruits dans de l'alcool (de poire, bien sûr, mais aussi dans du rhum, par exemple).

Laissez cuire environ 45 minutes et démoulez à la sortie du four.

Bon appétit!

Tian de légumes "saveurs du sud"

Un bon accompagnement pour la caillette provençale:











Ingrédients
(pour 6 personnes):

  • 3 gros oignons
  • 2 courgettes
  • 4 tomates
  • 2 gousses d'aïl
  • huile d'olive
  • 15 cl de bouillon de légumes (réalisé avec 1 cube)
  • sel, poivre

Préchauffez le four à 150°.

Coupez les courgettes et les tomates en tranches d'un demi-centimètre d'épaisseur.

Coupez les oignons en lamelles et faites-les revenir dans une cuiller à soupe d'huile d'olive pendant 2 minutes avec l'aïl émincé.

Mettez le mélange oignon-aïl dans le fond d'un plat allant au four puis disposez les tranches de courgette et de tomate en rang, en les alternant.

Sales, poivrez, arrosez d'un filet d'huile d'olive et du bouillon de légumes.

Laissez cuire une bonne heure.

Variante: vous pouvez également couvrir la préparation d'un mélange chapelure-parmesan-herbes de Provence. Un régal!

Autre variante: façon tarte (comme sur la photo - alors on laisse tomber le bouillon de légumes).

Bon appétit!

Crème de potimarrons et châtaignes

Un potage d'automne...















 
Ingrédients (pour 6 personnes):
  • 1 kg de potimarron
  • 2 oignons moyens
  • 2 blancs de poireaux
  • 300 gr + 75 gr de chataîgnes cuites (c'est là que se nichent traîtreusement les calories...)
  • 3 cuillers à soupe de crème fraîche
  • 2 cuillers à soupe d'huile d'olive
  • sel, poivre, persil
Coupez les potimarrons en cubes. Emincez les oignons et les blancs de poireaux en julienne.

Faites chauffer l'huile dans une casserole et faites suer l'oignon et le blanc de poireau pendant deux minutes en remuant. Ajoutez les cubes de potimarron, salez, poivrez et recouvrez d'eau.

Portez à ébullition, puis baissez le feu et laissez mijoter 15 minutes à petits bouillons. Ajoutez les chataîgnes et poursuivez la cuisson 15 à 20 minutes.

Mixez et incorporez la crème. Parsemez le dessus de ce potage avec les brisures de chataîgnes réservées et une pincée de persil haché.

Servez très chaud.

Bon appétit!

Potage au chou-fleur et curry

Une soupe toute simple, avec une petite touche d'exotisme. Chou-fleur et curry: un mariage heureux.

Ingrédients:

  • un gros chou-fleur
  • 6-7 blancs de poireaux
  • 1 oignon
  • 1 l 1/2 de bouillon de volaille
  • sel, poivre, muscade
  • curry
  • En option: crème fraîche et tranches de pain.

Dans une grande casserole, faites fondre l'oignon et les blancs de poireaux émincés dans un peu de beurre.

Ajoutez le bouillon de volaille et le chou-fleur détaillé en bouquets. Assaisonnez et laissez cuire environ une demi-heure.

Passez au mixer et servez chaud, avec ou sans crème fraîche mais saupoudré de curry.

Variante plus calorique:

Au lieu de saupoudrer le curry directement sur la soupe, vous pouvez confectionner des croûtons au curry: coupez les tranches de pain en triangles que vous passez à la poêle bien chaude avec un peu de beurre, saupoudrés de curry.

Bon appétit!

Tarte framboises-crème meringuée

Du même tonneau que ma tarte Tatin express: archisimple et vite fait (je devrais créer une catégorie "la tarte pour les nuls", tiens...).











Ingrédients:


  • 1 disque de pâte sablée prête à l'emploi
  • 1 l de lait
  • 20 morceaux de sucre
  • 2 sachets de poudre pour pudding vanille instantané (Dr Oetker)
  • environ 300 gr de framboises
  • 3 blancs d'oeufs
  • 50 gr de sucre en poudre

Préchauffez le four à 180° pendant 10 minutes. Placez le disque de pâte dans une platine à tarte, piquez le fond à la fourchette et enfournez dès que le four est à la bonne température. Laissez cuire 10 à 12 minutes.

Pendant ce temps, préparez le pudding. Je compte un litre de lait pour 2 sachets; c'est 1/2 l de moins que la quantité indiquée sur le mode d'emploi mais c'est nécessaire car la préparation doit être relativement épaisse. Par contre, je ne mets que 20 morceaux de sucre (pour me donner bonne conscience? Il y a sans doute de cela...)

Lorsque la pâte est cuite, étalez le pudding dessus en une couche uniforme puis recouvrez de framboises.

Dans un récipient profond, battez les blancs d'oeufs en neige avec le sucre en poudre. Etalez sur les framboises et passez quelques minutes sous le grill, jusqu'à ce que la meringue prenne de belles couleurs.

Les framboises peuvent être remplacées par d'autres fruits, frais ou en conserve (fraises, abricots, pommes, poires, quartiers de mandarines,... et pourquoi pas un mélange?).

Bon appétit!

Saumon à la crème estragon-parmesan

Ah, le lundi et sa traditionnelle reprise en main post-excès du weekend! On finirait par y prendre goût. Elle a un petit côté expiatoire, rédempteur même, auquel on deviendrait vite accroc.

Je sais, vous trouvez la métaphore religieuse et l'idée qu'elle véhicule un chouilla excessives... Pourtant, je peux vous assurer qu'il y a encore bien plus intégriste que moi. J'en connais qui se punissent avec un kilo de chicons étuvés en guise d'unique souper pour avoir un peu abusé du chocolat dans la journée... le summum de la flagellation gastonomique!

Trèves de digression, j'en viens au fait. Lorsque j'ai abordé la question des prochains menus avec lui hier soir, l'Homme, assis sur sa science, m'a asséné froidement qu'il serait quand même souhaitable que nous mangions du poisson deux fois par semaine (ndlr: il a décidé de perdre un peu de poids lui aussi, sans quoi il ne se résoudrait jamais à de telles extrémités...).

Dur. Car il faut savoir que je ne suis pas très "poisson" et que le fait d'en préparer une fois par semaine représente déjà pour moi un effort considérable; alors DEUX fois... Mais bon, comme presque toujours, l'Homme a raison.

J'ai donc décidé de faire le point sur mes goûts et mes compétences en matière de cuisine poissonesque. Waterzooï, morne plaine... Je n'aime déjà pas grand chose dans le créneau en question, mais c'est encore énorme à côté de ce que je sais préparer: mon terrain de jeu se limite en effet au tartare de saumon et aux fishsticks Iglo. Consternant, je ne vous le fais pas dire.

Je suis donc repartie de ce que j'aime bien et j'ai décidé de revisiter un grand classique: le saumon grillé béarnaise. Une de mes sauces préférées quand elle est faite maison, mais strictement interdite aux personnes qui tentent de diminuer leur apport calorique (c'est du beurre à l'état pur).

Voici donc l'alternative caloriquement correcte que je vous propose:

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 4 pavés de coeur de saumon
  • 1 échalote
  • 2 c. à s. d'estragon haché
  • 25 cl de crème fraîche allégée
  • 50gr de parmesan frais râpé
  • sel, poivre

Faites cuire les pavés de saumon à la vapeur. Le temps de cuisson varie en fonction de l'épaisseur des pavés; ceux-ci doivent être cuits mais rester tendres. Gardez au chaud.

Récupérez le jus de cuisson dans un poelon et portez à ébullition à feu vif avec l'estragon et l'échalote finement émincée. Laissez réduire de moitié.

Ajoutez la crème fraîche et le fromage et laissez épaissir quelques minutes à feu doux. Salez et poivrez.

Nappez les pavés de saumon de cette sauce et servez immédiatement, pourquoi pas avec un trio chou-fleur, chou romanesco et broccoli vapeur (pâtes ou riz nature en option).

Servez avec un petit Bourgogne bien sympathique, blanc (classique) ou rouge (le cépage pinot noir se marie très bien avec le poisson, particulièrement en sauce).

Bon appétit!

Muffins aux framboises et à la rhubarbe

Le muffin est un excellent fonds de commerce; il autorise toutes les variations et permet donc de se renouveler sans cesse.









Ingrédients
(pour 12 muffins):

  • 50 gr de beurre
  • 130 gr de sucre
  • 2 oeufs
  • 250 gr de farine
  • un demi sachet de levure chimique
  • 10 cl de lait
  • 200 gr de rhubarbe
  • 100 gr de framboises surgelées

Préchauffez votre four à 180°.

Dans un récipient, travaillez le sucre et le beurre préalablement ramolli. Ajoutez les oeufs, la farine et la levure. Mélangez en ajoutant peu à peu le lait.

Epluchez la rhubarbe et coupez-la en petits morceaux que vous incorporez ensuite à la préparation. Ajoutez les framboises.

Remplissez les moules au 3/4 et laissez cuire 30 à 35 minutes.


Bon appétit!

Bavarois à l'amaretto

Observation empirique: les enfants ne sont pas fans du tout (la concentration en alcool est quand même assez élevée). Pensez donc à prévoir un plan B pour eux.







Ingrédients:


  • 2 dl d'eau
  • 8 feuilles de gélatine
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 250 gr de sucre
  • 250 ml de lait
  • 250 ml d'amaretto (non non, je ne me trompe pas d'unité de mesure;-)
  • quelques gouttes d'essence d'amande amère
  • 50 cl de crème fraîche
  • bicuits à la cuiller
  • amandes effilées

Placez les feuilles de gélatine dans l'eau et faites chauffer à feu doux jusqu'à ce que la gélatine se dissolve complètement.

Mélangez les jaunes d'oeufs avec le sucre; ajoutez le lait, l'amaretto et l'essence d'amande amère. Incorporez le mélange eau-gélatine à la préparation.

Laissez refroidir puis versez dans un moule préalablement mouillé à l'eau froide. Couvrez avec une couche de biscuits à la cuiller qui serviront de base lors du démoulage.

Laissez reposer une nuit au réfrigérateur.

Pour démouler plus facilement, trempez le moule dans l'eau tiède. Garnissez l'extérieur de biscuits à la cuiller et décorez d'amandes effillées grillées à la poele anti-adhésive.

Bon appétit!

Gaufres aux raisins

Il s'agit d'une recette que je tiens de ma grand-mère maternelle; elles sont délicieuses et en plus très vite faites (la pâte ne doit pas lever).

Elles figurent en bonne place au hit-parade de mes gaufres préférées car on y retrouve bien cet inimitable petit goût de levure fraîche que j'affectionne tout pariculièrement (et qui fait que j'adore la Chimay bleue, alors qu'à la base je ne suis pas trop "bière").


Ingrédients
(pour une bonne quarantaine de gaufres):

  • 1 kg de farine
  • 1 kg de sucre fin
  • 50 gr de sucre vanillé
  • 750 gr de beurre ou margarine
  • 10 oeufs entiers
  • 500 gr de raisins secs
  • 120 gr (i.e. 3 cubes) de levure fraîche
  • 1 tasse de lait

Dans un grand plat creux, mélanger la farine, le sucre fin, le sucre vanillé et les raisins.

Ajouter la levure préalablement délayée dans le lait tiédi, les oeufs entiers, et la margarine fondue.

Mélanger jusqu'à obtention d'une pâte bien lisse.

Cuire immédiatement. Attention: le fer doit être bien chaud.

Bon appétit!

Potage aux chicons et crevettes grises

Comment se réchauffer l'âme efficacement lorsque le temps est pourri et que vous commencez à prendre sérieusement en grippe le matraquage publicitaire des tour-operators et le sourire crétin du présentateur de la météo?

Chacun sa méthode: un bon CD, un bon film, un bon livre, un bon vin... les possibilités sont nombreuses et non-exclusives.

Personnellement, dans ces cas-là, je ne dis jamais non à une bonne soupe. Je vous propose donc aujourd'hui une de mes recettes de potage préférées: le potage aux chicons et crevettes grises.

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 8 beaux chicons (endives)
  • 100 gr de crevettes grises décortiquées
  • 1,25 l de bouillon de volaille (dégraissé, cela va sans dire)
  • une noix de beurre (on peut faire sans mais c'est meilleur avec;-)
  • sel, poivre, muscade, coriandre

Nettoyez les chicons et évidez la base de la racine, puis hachez-les grossièrement.

Faites fondre le beurre dans une casserole à feu moyen. Ajoutez les chicons et laissez-les colorer pendant 5 minutes. Ajoutez le bouillon et la noix de muscade, et laissez cuire à petit bouillon pendant 30 minutes. Salez et poivrez en fin de cuisson. Passez au mixer.

Servez chaud avec, dans chaque bol ou assiette, 25gr de crevettes et une pincée de coriandre hachée.

Bonus: si vous n'êtes pas à quelques dizaines de kcal près, vous pouvez saupoudrer d'un peu de fromage râpé (mimolette, par exemple) et passer deux ou trois minutes sous le grill. Un régal!

Bon appétit!

Courgettes farcies à la tomate et à la ricotta

Une autre recette (relativement) légère adaptée à partir d'une délicieuse entrée figurant à la carte de "La Cantinetta".











Ingrédients
(pour 4 personnes):

  • 4 courgettes rondes
  • 300 gr de viande hachée (de préférence boeuf extra-maigre ou volaille)
  • 4 belles tomates bien mûres
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'aïl
  • 4 bonnes cuillers à soupe de ricotta
  • 50 gr de parmesan frais râpé
  • sel, poivre, piment doux

Faites frire l'oignon et l'aïl finement émincés dans un peu d'huile d'olive. Ajoutez les tomates détaillées en petits dés, la viande, le sel, le poivre et le piment. Laisser mijoter à feu doux quelques minutes.

Remarque: n'ajoutez pas d'eau, et si les tomates rendent trop de jus, prolongez la cuisson pendant quelques minutes à feu vif de manière à ce qu'une partie de ce liquide s'évapore; la préparation doit rester relativement épaisse.

Otez un "couvercle" aux courgettes et creusez-les de manière à en extraire la partie fibreuse qui contient les graines (il doit rester environ 1cm de pulpe). Farcissez-les avec la préparation viande-tomates.

Dans un bol, mélangez la ricotta et le parmesan. Salez et poivrez. Disposez une bonne cuiller à soupe de ce mélange sur chaque courgette.

Disposez les courgettes dans un plat allant au four (préchauffé à 200°). Faites cuire une vingtaine de minutes, toujours à 200°. Terminez par quelques minutes sur la position "grill".

La touche finale: un tout petit filet d'huile d'olive à la truffe par dessus au sortir du four, juste avant de servir (l'huile à la truffe en vente à la "Cantinetta" est tout simplement extraordinaire).

Servez en entrée avec de la ciabatta ou en plat avec des pâtes fraîches, mais toujours avec un rouge plein de soleil.

Bon appétit!

Spéculoos maison

Merci à la Maman de Frédéric pour cette merveille de recette!

Je ne comptais jusqu'à ce jour qu'une seule expérience en matière de confection de spéculoos et elle avait été désastreuse: j'avais appliqué la recette figurant dans un livre de cuisine de ma grande fille ("La pâtisserie avec Martine" - tout un programme...) sans me rendre compte qu'il y avait une erreur dans les proportions (50cl de lait au lieu de 5cl). Résultat: une infâme bouillie bien liquide avec laquelle j'était sensée former un rouleau... mission impossible, autant vous le dire.

Pour la petite histoire, ce ne fut pas le seul désastre de la journée: je déconseille vivement à quiconque d'organiser un atelier pâtisserie pour animer l'anniversaire d'une petite fille de 7 ans qui a invité 6 copines survoltées (+ la petite soeur, qui n'est pas la plus calme de la bande...).

Revenons-en à nos spéculoos. Alors que nous discutions cuisine lors d'une mémorable balade "team building" dans les Fagnes, j'en suis venue à relater à deux de mes collègues ce cuisant échec qui avait engendré en moi tant de frustration. C'est là que Frédéric m'a parlé de ses spéculoos maison... une épiphanie gastronomique!
 
Ingrédients:

  • 500 gr de farine
  • 375 gr de cassonade brune
  • 1 c. à s. de 4 épices (épices à spéculoos)
  • 1 c. à c. de cannelle en poudre
  • 1 c. à c. de bicarbonate de sodium (ou de levure chimique)
  • 1 pincée de sel
  • 200 gr de beurre ramolli coupé en dés (pas fondu!!!)
  • 2 oeufs (3 pour des spéculoos tendres)
  • 125 gr d'amandes effilées (optionnel)

Dans un grand plat, mélanger la farine, la cassonade, le bicarbonate, les épices, le sel et la cannelle. Bien mélanger.

Faire une fontaine et y verser les oeufs battus à la fourchette. Ajouter le beurre en petits morceaux (et éventuellement les amandes) et mélanger à la fourchette puis à la main. Pétrir sur une planche pour obtenir une boule bien homogène.

Former deux boudins d'environ 5cm de diamètre et les rouler dans une feuille d'aluminium.
Laisser reposer 24 heures au frigo.

Préchauffer le four à 180° sur chaleur tournante.

Couper des tranches d'un centimètre d'épaisseur et les disposer sur une plaque du four recouverte d'une feuille d'aluminium (environ 15 par plaque).

Cuire 14 minutes et laisser refroidir.

Remarque: attention à bien respecter le temps de cuisson si vous voulez que les spéculoos soient bien tendres.

A déguster avec une bonne tasse de café (classique) ou une spécialité de chez Mariage Frères (plus chic); mes préférées: Earl Grey French Blue, Violette et Métis.

Bon appétit!

Cannelloni aux courgettes (recette légère)

Beaucoup de mets classiques peuvent être envisagés en version allégée. Exemple: les cannelloni.

Voici une recette (très librement) inspirée des remarquables cannelloni au potiron de "La Cantinetta".

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 250 gr de cannelloni à farcir
  • 500 gr de filet américain nature (variante: haché de volaille - encore plus maigre!)
  • 1 courgette
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'aïl
  • 500 ml de passata (coulis) de tomates
  • 250 ml de crème fraîche (indice MG le plus bas possible)
  • parmesan fraîchement râpé
  • 2 morceaux de sucre
  • basilic, origan, piment doux, sel, poivre

Faites frire l'oignon et la moitié de l'aïl finement émincés dans un peu d'huile d'olive. Ajoutez la courgette détaillée en très petits dés et la viande. Rectifiez l'assaisonnement.

Lorsque la viande est bien cuite, retirez du feu et passez le mélange au mixer.

Farcissez les cannelloni de cette préparation à l'aide d'une cuiller à café (fastidieux, vous me direz, mais je vous promets que ça en vaut la peine). Disposez-les en rang au fond d'un plat allant au four.

Versez la passata dans un poêlon et amenez à ébullition à feu doux. Ajoutez les 2 morceaux de sucre (pour couper l'acidité de la tomate), une pincée de basilic, d'origan et de piment doux; salez et poivrez. Laissez mijoter quelques minutes puis ajoutez la crème fraîche. Retirez du feu au premier bouillon et versez sur les cannelloni. Saupoudrez de parmesan fraîchement râpé (évitez le parmesan râpé en sachet; il a souvent un intolérable goût de savonnette...)

Laissez cuire au four préchauffé à 200° pendant 20 à 25 minutes (+ quelques minutes sur la position "grill" pour donner de belles couleurs au fromage).

Servez bien chaud avec de la ciabatta et un rouge plein de soleil.

Bon appétit!

Tarte Tatin express

Que faire lorsque vos invités vont arriver et que vous avez complètement oublié de préparer (ou complètement raté, ça arrive...) le dessert prévu au menu?

Je vous propose un bon plan répondant aux critères suivants: bon, vite fait et consommable quasi tout de suite. Je l'a appelé la "tarte Tatin express". Comme je ne suis pas toujours un modèle d'organisation, cette recette a été maintes fois éprouvée et a toujours fait l'unanimité.

Ingrédients:

  • 1 disque de pâte feuilletée prête à l'emploi (facile, vous allez me dire, mais bon, "vite fait" fait partie des 3 critères, vous vous souvenez?)
  • 2 grosses pommes sucrées
  • beurre
  • sucre
Faites préchauffer le four à 200° pendant 10 bonnes minutes.
Pendant ce temps, beurrez généreusement le fond d'une platine à tarte et saupoudrez de sucre par-dessus. Pelez, épépinez et coupez les pommes en tranches que vous disposez ensuite en rond dans la platine.
Couvrez le tout avez le disque de pâte feuilletée et enfournez. Laissez cuire environ 20 minutes. Démoulez immédiatement (sinon le caramel va se figer et ce sera très difficile).
Servez chaud ou froid, éventuellement avec une boule de glace vanille.
Variante: également délicieux avec des poires et de la glace au chocolat.
Bon appétit!

Caillettes provençales

Le nom ne donne pas forcément envie... surtout quand on n'est pas "du cru" (càd la Drôme).

Pour moi, jusqu'ici le mot "caillette" évoquait deux choses:
  1. le lait caillé et produits dérivés. Je ne suis pas fan...
  2. un des estomacs de la vache (note pour les profanes: si si, elle en a plusieurs)

Donc, lorsque j'ai lu le nom de ce plat qui figurait parmi les suggestions de la semaine d'un restaurant de Nyons, je me suis méfiée (c'est un euphémisme;-). Je m'apprêtais à commander tout autre chose et à replonger ainsi dans mon ignorance crasse; c'était compter sans mon Homme. En bon scientifique, il voulait savoir (et puis la serveuse était fort avenante...). Elle nous a expliqué, nous avons commandé, elle nous a servis, nous avons goûté... et le temps s'est arrêté. Un moment de pur bonheur!

Bien entendu je me suis procuré la recette, que j'ai adaptée quelque peu car en principe la préparation contient du foie de porc (bien qu'on ne le goûte pas), et j'ai un peu de mal avec ça.

Avertissement: c'est tout sauf light. Mais bon, on n'est pas obligé d'en manger 3 non plus, hein... (si si, quelqu'un y est arrivé;-)

Ingrédients (pour 6 à 8 caillettes):

  • 500 gr de haché pur porc (je vous avais prévenu)
  • 1 oignon
  • 3 gousses d'aïl
  • persil
  • cerfeuil
  • ciboulette
  • 2 grains de genièvre
  • noix de muscade
  • 500 gr d'épinards en branches
  • 3 oeufs
  • 1 verre de vin blanc
  • 2 cuillers à soupe de saindoux (le haché pur porc doit manquer un peu de graisse;-)

Faites blanchir les épinards pendant 5 minutes dans de l'eau bouillante salée. Egouttez-les bien et hachez-les grossièrement.

Dans un plat profond, mélangez la viande, les épinards, les oeufs battus en omelette, l'aïl, l'oignon, 3 ou 4 brins de persil, une pincée de cerfeuil, la moitié d'une botte de ciboulette, le genièvre, une pincée de noix de muscade, sel et poivre. Formez 6 ou 8 boules.

Beurrez un plat allant au four, disposez les caillettes à l'intérieur, mettez les deux cuillers de saindoux avec le vin blanc au fond du plat et laissez cuire à four moyen pendant environ 40 minutes. Arrosez de temps en temps avec le jus de cuisson.

Les caillettes peuvent se consommer chaudes ou froides, en entrée ou en plat principal. Servez avec une salade verte (et des pommes de terre vapeur si c'est en plat principal).

Variante "gastronomique": notre facteur, grand épicurien devant l'éternel, amoureux de la Drôme et de son terroir, et Docteur-ès-caillettes, nous a confessé ajouter du foie gras à la préparation, ce qui la rend plus onctueuse... à tester, donc.

Que boire avec ce plat? Si on s'en réfère au roman de Giono "Les âmes fortes", il serait peu orthodoxe - voire carrément hérétique - de boire autre chose que du vin blanc. Et de fait... Nous l'avons testé sur place à deux reprises avec un petit blanc de pays et à la maison avec un Meursault: tout à fait concluant.

Bon appétit!

Boulettes et saucisses "façon Clemenza"

Je suis sûre qu'il vous est déjà arrivé de saliver en regardant un acteur cuisiner à la télévision ou en lisant la description d'une recette dans un roman...

Dernière expérience du genre en date: je suis allée voir "Ratatouille" au cinéma avec mes filles. Regarder ce petit rongeur évoluer dans la cuisine d'un grand restaurant, apporter le plus grand soin au choix de ses aromates et préparer une omelette tip-top onctueuse, tout ça dans les odeurs de popcorn encore chaud, à l'heure du dîner et sur estomac vide, un vrai supplice! Je suis sortie de la salle de cinéma avec une dalle d'enfer!

Je suis surtout sensible aux descriptions de recettes italiennes (allez savoir pourquoi). Ah, les lasagnes de Kay Scarpetta...

Cette longue introduction pour vous dire que j'ai réalisé un vieux fantasme: j'ai préparé le plat cuisiné par Clemenza dans "Le Parrain I". Vous savez, c'est juste après la tentative d'assassinat de Vito Corleone: ses hommes de main se retrouvent confinés dans une planque quelconque et Clemenza explique à Michael que ça pourrait un jour lui être utile de savoir préparer la "tambouille"...

Ingrédients (pour 6 personnes):

  • 500 gr de viande hachée (mix porc-boeuf)
  • 500 gr de saucisse italienne (Carrefour)
  • huile d'olive
  • 4 ou 5 gousses d'aïl
  • 2 oignons
  • 6 tomates bien mûres
  • 1/2l de passata (coulis de tomates)
  • 1 trait de vin rouge
  • 2 tranches de pain
  • 1 oeuf entier
  • sel, poivre, muscade, persil, piment doux

Confection des boulettes et des saucisses:

Mélangez la viande hachée avec un oignon et une gousse d'aïl finement émincés, l'oeuf entier, le pain émietté (sans la croûte), sel, poivre, noix de muscade et persil. Formez des boulettes d'environ 3-4cm de diamètre.

Débitez la saucisse italienne en tronçons de 4-5cm de long.

La sauce:

Faites frire l'aïl et l'oignon restant (finement émincés) dans un peu d'huile d'olive. Ajoutez les tomates en tranches et laissez cuires jusqu'à ce que ces dernières se défassent. Versez alors le coulis de tomates, le trait de vin rouge et assaisonnez (sel, poivre et piment doux). Amenez la préparation à ébullition à feu doux puis ajoutez les boulettes et les saucisses. Laissez cuire environ 20 minutes à feu doux.

Servez avec des pâtes (naturalmente!) et un rouge bien charpenté.

Buon appetito!

Glace au spéculoos

Recette perso, adaptée au départ de la glace vanille de Maman (une de mes nombreuses madeleines de Proust...)

Ingrédients:

  • 1/2 litre de lait (entier ou écrèmé, c'est vous qui voyez...)
  • 300 gr de sucre vanillé
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 1/2 litre de crème fraîche (pour la concentration en MG, c'est aussi vous qui voyez...)
  • une vingtaine de spéculoos (Lotus ou autres) coupés en 4

Amenez le lait, dans lequel vous aurez préalablement délayé les 3/4 du sucre, à ébullition. Pendant ce temps, incorporez le reste du sucre aux jaunes d'oeufs.

Lorsque le lait bout, versez-y le mélange jaunes d'oeufs-sucre d'un seul coup. Mélangez et retirez la casserole du feu au premier bouillon.

Tamisez la préparation et laissez refroidir complètement. Ajoutez ensuite la crème fraîche et passez en sorbetière.

Les spéculoos peuvent être incorporés à la préparation à deux moments différents, suivant le résultat que vous voulez obtenir:

  • si vous désirez une glace bien homogène, ajoutez-les avant le passage en sorbetière;
  • si vous désirez conserver des gros morceaux de biscuits, ajoutez-les à la sortie de la sorbetière, juste avant de ranger la glace au congélateur.

Bon appétit!

Tartare de saumon















Ingrédients (pour 4 personnes raisonnables/pour mon Homme tout seul):
  • 600 gr de filets de saumon sans arrêtes
  • 2 belles échalotes
  • huile d'olive
  • le jus d'un citron
  • sel, poivre noir au moulin
Découpez les filets de saumon en très petits dés (5x5 mm). Astuce: perso, j'utilise des filets de saumon surgelés que je ne laisse que partiellement décongeler avant de les découper. L'avantage est triple: (1) vous êtes sûr d'avoir un poisson extra-frais, (2) les filets se présentent souvent sous la forme de beaux parallélépipèdes faciles à découper, et (3) le poisson encore partiellement gelé conserve une rigidité qui rend la découpe plus facile.

Emincez finement les échalotes et ajoutez-les aux dés de saumon. Mélangez le tout avec l'huile d'olive (dosage laissé à votre appréciation), le jus de citron, le sel (ou mieux encore, si vous en avez: la fleur de sel) et le poivre. Laissez reposer deux heures au réfrigérateur.

Servez frais, moulé sur un lit de salade verte (salade frisée, par exemple. Tomates cerises en option).

Là-dessus, je recommande un Chablis; mais un bon pinot gris passe très bien aussi.

Bon appétit!