vendredi 5 septembre 2008

Cookies chocolat-amandes-noisettes

Vendredi 5 septembre, 19 heures: la semaine de la rentrée est enfin derrière nous...OUF!

En ce qui me concerne, j'ai l'impression d'avoir couru le triathlon... C'est que, pour les parents, cette fameuse semaine est jalonnée d'épreuves plus terribles les unes que les autres, et aucune préparation, fût-elle physique ou mentale, ne permet vraiment d'en sortir indemne.

La première épreuve est bien sûr la sacro-sainte couverture des livres et cahiers. C'est là qu'on regrette de ne pas être un dieu hindou: 6 bras, ce serait bien pratique pour empêcher la feuille de papier de se ré-enrouler bêtement tout en maintenant fermement le cahier en place et en coupant droit. Inexorablement, ça fronce, ça glisse, et ça part de travers. Et tout ça, bien entendu, sous une pluie de critiques de la fille cadette: "C'est tout mal coupé!" "Attention, tu dévies, là!" "Ca, c'est sûr, ça va être trop court!" L'aînée, elle, opte plutôt pour le style inspecteur-des-travaux-finis, ironico-perfide: "Tiens, les papillons ne devaient pas être dans l'autre sens?" "Madame avait dit le nom à gauche, l'année au milieu et la matière à droite; toi, tu as fait tout le contraire..."

Seconde épreuve: abandonner "l'horaire d'été" et tenter de réinstaurer un rythme de vie un tant soit peu structuré une fois qu'on rentre de l'école, genre goûter, devoirs, jeu/télé, dîner, bain, dodo - le tout bouclé pour 20.30, si possible... Galère, autant vous dire. C'est reparti pour les négociations sans fin ("Je peux encore regarder un tout petit peu, j'adooore ce feuilleton"), les bains à rallonge, les arguments fallacieux pour justifier le coucher en 5 étapes minimum ("J'ai oublié de faire pipiiiiii"), ...

Enfin, l'épreuve la plus terrible: la confection du planning des activités extra-scolaires, avec les réunions de parents de début d'année pour fixer les horaires... C'est là qu'on se demande si certaines mamans (parce qu'en général, les papas ont toujours une bonne excuse pour ne pas s'y coller;-) n'ont pas au préalable suivi un stage de "techniques de survie en milieu hostile" ou quelque chose du genre... Elles arrivent toujours hyper-préparées, avec le tableau Excel des activités familiales en couleurs et tout, motivées à bloc et prêtes à tuer pour que leurs chères têtes blondes se voient attribuer LA plage horaire qui leur convient. Si par malheur vous avez l'impudence de convoiter la même plage horaire, vous devenez l'Ennemi. Inutile de tenter la moindre négociation: elles ont toujours de meilleurs arguments que vous et sont de toute façon passées maîtres dans l'art de tuer dans l'oeuf, d'un seul regard, toute velléité de fraternisation. Soudain conscientes de la menace que vous pourriez éventuellement représenter, elles comprennent qu'il importe de conclure rapidement et passent alors à la vitesse supérieure: elles s'arrangent pour capter le regard du professeur (qui est visiblement en train de passer le plus mauvais moment de l'année), verrouillent sur l'objectif et formulent leurs desiderata en plaçant leur voix de manière à dominer toute l'assemblée. Le pauvre enseignant, tel un lapin pris dans les phares d'un 4X4, n'a d'autre choix que d'obtempérer. Fingers in the nose. Techniquement, c'est imparable, presqu'aussi beau qu'un saut de Tia Hellebaut. Total respect... mais perso j'ai du mal avec ça.

Bon, allez, quelques grammes de douceur dans ce monde de brutes: à la demande spéciale de deux de mes collègues (dont une authentique Américaine - c'est un peu comme si mes cookies bénéficiaient soudain de l'AOC!), ma recette de cookies chocolat-amandes-noisettes.

Ingrédients (pour une cinquantaine de cookies):

  • 400 gr de farine
  • 250 gr de sucre
  • 250 gr de cassonade
  • 125 gr de poudre amandes-noisettes (Delhaize)
  • 1 sachet de levure en poudre
  • 250 gr de beurre fondu
  • 2 oeufs
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 300 ou 400 gr de pépites de chocolat

Préchauffez le four à 220°.

Dans un grand plat, mélangez la farine, la levure, les sucres et le sel.

Dans un bol, battez les oeufs et ajoutez-y le beurre fondu. Incorporez ce mélange au mélange farine-sucre. Ajoutez les pépites de chocolat.

Façonnez des cookies d'environ 5 cm de diamètre sur 1/2 cm d'épaisseur. Disposez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé en prenant bien soin de les espacer suffisamment (ils vont gonfler un peu).

Enfournez les cookies et laissez-les cuire environ 10 minutes. Laissez-les refroidir un peu avant de les décoller et disposez-les sur une grille.

Les cookies doivent être moelleux au centre et croquants sur les bords.

Bonne dégustation!