dimanche 12 septembre 2010

Confiture de pêches blanches au romarin

Juillet en Languedoc-Rousillon est la saison des abricots, mais aussi des premières pêches et nectarines, fruits dont le parfum se marie merveilleusement bien avec celui du romarin.

Comme l'écrit Valérie Lhomme dans Confitures et chutneys, "à garder précieusement et à n'ouvrir qu'au coeur de l'hiver rigoureux: vous aurez le sentiment de couvrir vos tartines de bel été".




Ingrédients
(pour 1 kg de confiture):

  • 1,2 kg de pêches blanches bien mûres (soit 1 kg de fruits dénoyautés)
  • 700 gr de sucre de canne blond
  • le jus d'un citron
  • 1 c. à s. de romarin frais

Lavez les pêches, dénoyautez-les, pelez-les, puis coupez-les en quartiers. Mettez-les dans une jatte, saupoudrez-les de sucre de canne et arrosez-les de jus de citron. Laissez macérer une heure, puis versez le tout dans une casserole à fond épais. Portez à ébullition, puis écumez pendant les 10 premières minutes.

Lavez le romarin, séchez-le et hachez-le grossièrement. Ajoutez-le aux fruits qui confisent et poursuivez la cuison à petits bouillons pendant 20 minutes.

Vérifiez la cuisson en versant quelques gouttes de confiture sur une assiette refroidie; si la confiture se fige et épaissit au contact du froid, c'est qu'elle est prête. Sinon, renouvelez ce test de 2 à 4 minutes plus tard.

Répartissez la confiture dans des pots et couvrez aussitôt.

Bonne dégustation!

samedi 11 septembre 2010

Confiture d'abricots à la lavande

Un autre souvenir de vacances: une confiture de plein été, avec des fruits de là-bas, de gros abricots rouges du Roussillon mûris sur l'arbre, et la lavande du gîte:-)

Un conseil: si vous n'aimez pas la lavande, n'en mettez pas...

Source: Valérie Lhomme, Confitures et chutneys (Larousse, 2010).



 

Ingrédients (pour 1 kg de confiture):

  • 1 kg d'abricots bien mûrs (soit environ 900 gr d'abricots dénoyautés)
  • 650 gr de sucre de canne blond
  • le jus d'un citron
  • 1 c. à s. de fleurs de lavande fraîches

Lavez les abricots, puis dénoyautez-les. Disposez les oreillons par couches dans une jatte en les intercalant avec le sucre de canne. Arrosez le tout de jus de citron, et laissez macérer pendant 3 heures.

Mélangez délicatement les oreillons d'abricot avec le sucre de canne et le jus qu'ils auront rendu en macérant. Versez le tout dans une casserole à fond épais, puis portez à ébullition et écumez pendant les 10 premières minutes.

Lorsque la confiture ne fait plus d'écume, ajoutez les fleurs de lavande et poursuivez la cuisson pendant 15 minutes.

Vérifiez la cuisson en versant quelques gouttes de confiture sur une assiette refroidie; si la confiture se fige et épaissit au contact du froid, c'est qu'elle est prête. Sinon, renouvelez ce test de 2 à 4 minutes plus tard.

Répartissez la confiture dans des pots et couvrez aussitôt.

Bonne dégustation!

Tomates confites

Le soleil du Sud en bocal!

Des conserves confectionnées en vacances, avec des tomates plein champ achetées au marché du village, et le romarin de la garrigue... un goût incomparable.
Ingrédients (pour 2 bocaux d'1/2 litre):

  • 1 kg 3/4 de tomates bien mûres
  • 4 gousses d'aïl
  • herbes de provence
  • romarin en branches
  • huile d'olive
  • sel, poivre

Lavez les tomates, coupez-les en 4 et épépinez-les. Mélangez-les dans un saladier avec 6 cl d'huile d'olive; salez, poivrez.

Sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, étalez les pétales de tomates en les éloignant bien les uns des autres. Ecrasez les goussez d'aïl et répartissez-les sur les tomates. Parsemez d'herbes de provence.

Enfournez à 90° pendant au moins 5 heures. Huilez les tomates si nécessaire, retournez celles qui sont sèches sur le dessus et trop humides sur le dessous. Retirez au fur et à mesure les tomates qui sont confites.

Laissez refroidir puis rangez les tomates dans un bocal, ajoutez une ou deux branches de romarin et recouvrez d'huile d'olive pour les conserver.

Bonne dégustation!

jeudi 26 août 2010

Muffins aux myrtilles

Gros arrivage de myrtilles à un prix décent chez Delhaize la semaine dernière: c'était le moment ou jamais:-)

Au Québec, on appelle ça "muffins aux bleuets"; poétique, non?

La recette peut être réalisée avec des myrtilles surgelées, mais le risque est alors que la pâte soit décolorée, ce qui rend le muffin moins appétissant.


 

Ingrédients (pour 12 muffins de taille moyenne):

  • 375 gr de farine fermentante
  • 75 gr de farine ordinaire
  • 115 gr de cassonade blonde
  • 150 gr de myrtilles fraîches
  • 2 oeufs
  • 250 ml de lait
  • 1 c. à c. d'essence de vanille
  • 125 gr de beurre fondu
  • sucre glace pour la déco

Préchauffez le four à 210°.

Graissez la plaque à muffins avec du beurre fondu ou de l'huile.

Dans un grand saladier, tamisez les farines, incorporez le sucre et les myrtilles, et creusez un puits au centre.

Fouettez ensemble les oeufs, le lait et la vanille dans un bol, et ajoutez aux ingrédients secs. Incorporez le beurre et mélangez à l'aide d'une cuiller métallique. Ne travaillez pas trop la pâte; elle doit être grumeleuse.

Versez le mélange dans le moule à la cuiller, en remplissant chaque creux aux trois quarts. Cuisez pendant 30 minutes ou bien jusqu'à ce qu'une brochette plongée au coeur d'un muffin en ressorte sèche.

Sortez les muffins du four mais laissez-les encore dans leurs moules pendant 5 minutes avant de les démouler et de les mettre à refroidir sur une grille.

Saupoudrez de sucre glace avant de servir.

Bon appétit!

Moules en persillade au beurre de citron


Souvenir de vacances et d'un repas sous la vigne...












Ingrédients
(pour 4 personnes):

  • 32 grosses moules
  • 2 échalotes
  • 2 gousses d'aïl
  • 1/2 botte de persil frais
  • 125 gr de beurre mou
  • fleur de sel, poivre noir moulu
  • 50 gr de chapelure
  • 1 citron non-traîté

Dans une casserole, faites chauffer un grand volume d'eau. Lorsqu'elle bout, plongez-y les moules et laissez-les cuire environ deux minutes. Egouttez-les et laissez-les refroidir.

Emincez finement les échalotes et l'aïl; ciselez le persil et le zeste du citron.

Incorporez le zeste de citron au beurre; salez et poivrez.

Ouvrez les moules et ne conservez qu'une demi-coquille. Sur chaque moule, déposez tour à tour 1 c. à c. du mélange échalote-aïl-persil, 1 c. à c. rase de chapelure, et 1/2 c. à c. de beurre de citron.

Passez environ dix minutes sous le grill à 250°.

Bon appétit!

mardi 10 août 2010

Raviolis aux deux tomates

Dans la série "Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus", il est un objet qui symbolise à lui seul le fossé d'incompréhension qui peut parfois séparer les uns des autres: le Tupperware.

Je suis sûre que nombreuses sont celles d'entre nous qui ont encore en mémoire le souvenir de la mine ébahie de leur cher et tendre lorsqu'elles ont reçu leur première commande, et que ses yeux se sont posés sur la facture ("QUOI??? Tout ça? Pour trois pots en plastique? Y'a les mêmes au Carrefour pour le quart du prix!!!").

Le concept de la réunion-vente à domicile ne déclenche pas non plus des torrents d'enthousiasme masculin. Dans le meilleur des cas, le mâle de la maison subira en silence, ou bien abandonnera lâchement le salon à la meute plastivore des copines de Madame et battra en retraite dans le bureau ou la chambre; au pire... qui sait à quelles extrémités peut en arriver un homme acculé par les bols mélangeurs et les trios de boîtes jumelles?

Et pourtant... Quand il s'agit de profiter des "retombées de l'investissement", si j'ose dire, ces messieurs ne se font en général pas prier.

Rassurez-vous, même si je suis une convaincue, je ne vais pas me lancer dans une longue apologie de la gamme (je laisse ça aux professionnelles;-). J'avais juste envie de vous parler de ma dernière acquisition: grande fan de raviolis maison, je me suis fait plaisir avec le ravissimo. Et je compte bien en user!

Ingrédients (pour 4 personnes):

Pour la pâte:
  • 200 gr de farine
  • 2 oeufs
  • 1 c. à c. de sel
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
Pour la farce:
  • 250 gr de ricotta
  • 50 gr de tomates séchées
  • 50 gr de parmesan frais râpé
  • sel, poivre
Pour la sauce:
  • 25 cl de crème fraîche
  • 2 tomates bien mûres
  • 1 noix de beurre
  • 2 gousses d'aïl
  • quelques feuilles de basilic

Dans un grand bol, mélangez la farine et le sel. Faites un puits au centre, ajoutez les oeufs et l'huile, et mélangez.

Travaillez la pâte pendant 5 minutes sur votre plan de travail légèrement fariné. Formez des pâtons de tailles équivalentes et abaissez-les à moins de 2 mm en un nombre pair de rectangles aux dimensions du ravissimo.

Passez les tomates séchées au hachoir et incorporez-les à la ricotta, ainsi que le parmesan. Salez, poivrez.

Confectionnez vos raviolis et réservez-les au frais.

La sauce: épépinez les tomates et taillez-les en petits dés, et émincez finement  l'aïl et le basilic. Dans une petite casserole à fond épais, faites chauffer le beurre sans le laisser colorer, ajoutez le basilic et l'aïl, et faites revenir le tout pendant 1 minute en remuant. Incorporez la crème fraîche et les tomates, salez et poivrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, faites cuire les raviolis 3 à 4 minutes dans un grand volume d'eau salée. Egouttez, nappez de sauce à la crème et servez sans attendre.

Bon appétit!

vendredi 6 août 2010

Brushettas façon pizza

Que faire avec 1/4 de baguette de la veille et 3 tomates vraiment très très mûres? Des brushettas pour accompagner l'apéro.
Ingrédients (pour +/- 15 pièces):

  • 25 cm de baguette
  • 3 tomates bien mûres
  • une vingtaines d'olives (vertes, noires ou les deux)
  • 1 gousse d'aïl
  • 50 gr de mozzarella râpée
  • huile d'olive
  • sel, poivre, origan et/ou herbes de provence

 Préchauffez le four à 250°.
 
Débitez la baguette en tranches d'un bon centimètre. Disposez-les sur la grille du four, badigeonnez la face supérieure d'huile d'olive, et enfournez quelques minutes, jusqu'à ce que les tranches de pain soient bien dorées.
 
Epépinez les tomates et taillez-les en très petits dés. Mélangez-les dans un bol avec les olives coupées en 8, l'aïl pressé, et les herbes; salez et poivrez.
 
Une fois les tranches de pain un peu refroidies, garnissez-les généreusement de ce mélange et parsemez de mozzarella râpée.
 
Passez quelques minutes sous le grill et dégustez aussitôt.
 
Bon appétit!

jeudi 5 août 2010

Confiture fraises-rhubarbe

Une classique de printemps, comme Liège-Bastogne-Liège:-)











Ingrédients
(pour 4 à 5 pots):

  • 500 gr de fraises
  • 500 gr de rhubarbe
  • 1 kg de sucre fin
  • le jus d'un citron

Lavez et coupez les fraises en morceaux. Lavez et coupez la rhubarbe en petits tronçons. Mettez les fruits ensemble dans un saladier et couvrez du sucre; ajoutez le jus de citron.

Laissez macérer quelques heures, puis versez dans une casserole à fond épais. Faites cuire jusqu'à épaississement (25 à 30 minutes environ), en surveillant bien et en mélangeant régulièrement.

Versez la confiture dans les bocaux, renversez-les, attendez 5 minutes puis remettez-les à l'endroit.

Bonne dégustation!


jeudi 3 juin 2010

Macarons chocolat-pistaches fourrés à la confiture de lait

Dans le post précédent, j'évoquais l'utilisation de la confiture de lait dans la confection de certains desserts; en voici un exemple avec ces macarons.




Ingrédients (pour une trentaine de macarons):

  • 100 gr de poudre d'amandes très fine (mixée ou tamisée)
  • 160 gr de sucre glace
  • 3 blancs d'oeufs (séparés des jaunes depuis 2 à 3 jours et à température ambiante depuis une heure)
  • 40 gr de sucre en poudre
  • 2 c. à c. de cacao en poudre (pour la couleur)
  • 200 gr de confiture de lait
  • 60 gr de beurre mou
  • 50 gr d'éclats de pistaches émondées

Mélangez la poudre d'amandes, le sucre glace et le cacao. Montez les blancs en neige; quand ils commencent à prendre, saupoudrez le sucre en poudre en pluie sur les blancs en neige (en continuant de les battre).

Incorporez doucement la meringue au mélange poudre d'amandes, sucre glace et cacao.

Préchauffez le four à 180°.

Mettez le mélange dans une poche à douille. Dressez des ronds de +/- 3 cm de diamètre espacés de 5 cm sur du papier cuisson. Parsemez d'éclats de pistaches émondées.

Laissez croûter à l'air libre en attendant que le four atteigne la bonne température (environ 30 minutes).

Cuisez 15 mn à 180°.

Pendant que les macarons refroidissent, incorporez le beurre mou à la confiture de lait.

Mettez le mélange dans une poche à douille. Remplissez une coque de macaron sur deux, refermez et mettez au réfrigérateur pendant au moins une heure.

Bonne dégustation!

Confiture de lait

Sur la tartine, dans un dessert, ou juste pour se faire plaisir...

Source: Valérie Lhomme, Confitures et chutneys (Larousse, 2010).
Ingrédients (pour 2 pots):

  • 1 litre de lait entier
  • 500 gr de sucre en poudre
  • 1 belle gousse de vanille

 Cuisson: de 1 h 15 à 1 h 45.

Dans une casserole à fond épais, mélangez le lait avec le sucre en poudre et la gousse de vanille fendue et grattée. Portez à ébullition, puis baissez le feu pour obtenir un petit bouillon régulier. Laissez confire le lait doucement, en le remuant très régulièrement pendant 2 minutes toutes les 10 minutes.

Lorsque le mélange commence à épaissir, ne le quittez plus des yeux et remuez plus régulièrement encore. Déposez une goutte de confiture sur une cuillère en bois et faites-la rouler. Si elle s'arrête seule à mi-chemein, c'est que la confiture est à point; sa texture doit être proche de celle d'un caramel tendre.

Répartissez dans des pots et couvrez sans attendre.

Conservez au frais et à l'abri de la lumière.

Cabillaud en croûte aux pépins de courge

Une croûte au gout subtil, qui met bien en valeur la saveur du cabillaud.
 
Suggestion d'accompagnement: tomates cerises confites au four et riz complet.
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 4 pavés de coeur de cabillaud d'environ 150 gr
  • 3 c. à s. de farine
  • une belle noix de beurre
  • sel, poivre

Pour la croûte:

  • 100 gr de pépins de courge (Delhaize)
  • 50 gr de chapelure
  • 50 gr de beurre à température ambiante
  • sel
  • un filet d'huile d'olive (optionnel)

Passez la chapelure et la moitié des pépins de courge au mixer. Ajoutez le beurre et le reste des pépins de courge (entiers), et salez; mélangez jusqu'à ce que la préparation soit homogène. Si le mélange est trop sec, arrosez d'un filet d'huile d'olive.
 
Allumez le grill du four.
 
Passez les pavés de cabillaud dans la farine.
 
Faites chauffer la noix de beurre dans une poêle et saisissez le poisson à feu moyen vif avant de baisser le feu. Cuisez 5 à 6 minutes, en retournant délicatement à la spatule à mi-cuisson. Déposez les pavés dans un plat pouvant aller au four.
 
Appliquez la croûte en la tassant bien avec le dos d'une cuillère. Passez 2 minutes sous le grill et servez sans attendre.
 
Bon appétit!

jeudi 27 mai 2010

Rotolo aux champignons, épinards et ricotta

Une autre recette tirée de l'atelier La cucina della mamma du numéro de mai 2010 du magazine "A table!" (re-merci Anne-Françoise:-).

Attention: les quantités prescrites ci-dessous correspondent, selon le magazine, à une entrée pour 6 personnes (à raison de 3 tranches de rotolo par personne).

Pour avoir testé la recette (condition sine qua non à la publication sur ce blog), je peux vous dire qu'il faut un solide appétit pour encore pouvoir avaler un plat principal après une telle assiette! En entrée, une à deux tranches par personne suffisent largement. En plat (végétarien!) principal, trois à quatre tranches, un peu de pain, éventuellement une petite salade, et voilà qui est parfait. Pensez donc à adapter les quantités en fonction de votre projet de repas.

Ingrédients:

  • 650 gr de pâte maison coupée en fines feuilles
  • 750 gr de jeunes feuilles d'épinards
  • 250 gr de champignons frais
  • 200 gr de ricotta
  • 150 gr de parmesan râpé
  • 3 échalotes émincées
  • 3 c. à s. de marsala (à défaut, j'ai utilisé du Banyuls, et c'est très bien aussi)
  • beurre
  • sel, poivre
  • essuie de cuisine propre et ficelle de cuisine

Accompagnement:
sauce tomate maison à l'aïl et au basilic, avec une pointe d'huile à la truffe pour ceux qui aiment.

Hachez finement les champignons et faites-les dorer avec les échalotes dans du beurre. Arrosez de marsala et laissez évaporer. Salez et poivrez.

Faites tomber les jeunes feuilles d'épinards dans du beurre et laissez égoutter dans une passoire. Hachez finement et mélangez-y la ricotta et le parmesan râpé. Salez et poivrez.

Déposez les feuilles de pâte sur l'essuie de cuisine propre. Collez-les les unes aux autres avec un peu d'eau jusqu'à recouvrir entièrement l'essuie. Coupez les bords sur mesure avec des ciseaux de cuisine.

Enduisez la pâte du mélange d'épinards jusqu'à 2 cm du bord. Déposez le mélange de champignons sur toute la largeur de la pâte, puis rabattez délicatement la pâte.

Roulez le rotolo dans l'essuie et liez-en les extrémités avec de la ficelle de cuisine. Ensuite, liez, à égale distance, des morceaux de ficelle autour de l'essuie pour que tout reste bien en place.

Portez de l'eau salée à ébullition dans une grande casserole et faites cuire le rouleau de pâte pendant 30 minutes.

Coupez le rotolo en tranches en biais et servez-les, nappées de sauce tomate fraîche.

Bon appétit!

Quiche légère (sans pâte) aux poireaux et jambon

Dans un monde idéal, la quiche (recette classique) ne serait pas proscrite dans le cadre d'un régime basses calories...

Dans le monde réel, rien que la pâte feuilletée fait exploser le forfait calorique journalier autorisé; et si elle est garnie de fromage, lardons et crème à 40% de MG, c'est encore bien pire: une vraie déclaration de guerre diététique!

Pour concilier régime et envie de quiche, il faut donc trouver une alternative à la recette traditionnelle. Je vous propose ci-dessous une recette de quiche sans pâte et sans fromage, mais avec beaucoup de saveur:-)

Ingrédients (pour 4 personnes - 7 Flexipoints® la portion):

  • 100 gr de farine
  • 25 cl de crème fraîche allégée (5 % de MG)
  •  3 oeufs entiers + 2 blancs
  • 3 blancs de poireaux
  • 1 oignon
  • 150 gr de petits dés de jambon cuit dégraissé
  • 2 c. à s. d'huile d'olive

Préchauffez le four à 180°.

Emincez finement l'oignon et les blancs de poireaux et faites les fondre dans un poêlon à feu moyen avec une cuiller à soupe d'huile d'olive.

Battez les oeufs en omelette; ajoutez la farine, puis, une fois que le mélange est bien homogène, la crème fraîche. Salez et poivrez.

Utilisez la seconde cuiller à soupe d'huile d'olive pour graisser une platine à tarte. Etalez les légumes, recouvrez des dés de jambon puis versez le mélange aux oeufs par dessus.

Faites cuire environ 40 minutes. Servez sans attendre avec une petite salade.

Bon appétit!

dimanche 23 mai 2010

Amaretti e pitstachio biscotti

Dimanche après-midi, veille de jour férié: petite pause (bien méritée;-) à la cuisine et confection de biscuits italiens.

Les amaretti sont croquants à l'extérieur, moelleux à l'intérieur et bonifient avec le temps (ils durcissent en vieillissant). Les biscotti sont des biscuits durs, cuits deux fois. Les deux variétés peuvent se consommer trempées dans du café, du vin doux ou dans une liqueur, et se conservent très bien une fois placées dans une boîte hermétique à l'abri de la lumière.

Amaretti (source: Le Pétrin)

Ingrédients (pour +/-40 biscuits):
  • 375 gr d'amandes en poudre
  • 300 gr de sucre semoule
  • 4 blancs d'oeuf
  • 4 gouttes d'extrait d'amandes amères
  • 1 pincée de sel
  • 2 gouttes de jus de citron
  • sucre glace pour saupoudrer

Préchauffez le four à 200° et tapissez les plaques de cuisson de papier sulfurisé.

Dans un saladier, fouettez les blancs d'oeufs avec une pincée de sel et 2 gouttes de jus de citron. Dès qu'ils commencent à prendre, versez petit à petit le sucre semoule pour les meringuer tout en continuant à les battre en neige.

Lorsque les blancs montés au sucre forment une belle meringue lisse et brillante, incorporez délicatement les amandes en poudre petit à petit à l'aide d'une spatule en caoutchouc. Le mélange devient d'abord granuleux puis un peu collant. Ajoutez alors l'extrait d'amandes amères (ou à défaut de l'arôme amande) et continuez à mélanger en soulevant la masse.

Pour former les amaretti, 2 possibilités:

  1. Versez la préparation dans la poche à pâtisserie munie d'une douille lisse de 1 cm. Dressez les amaretti sur la plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant de 3-4 cm les uns des autres. Saupoudrez de sucre glace en vous aidant d'un tamis ou d'une boule à thé.
  2. Prélevez une cuillère à soupe de préparation, versez-la sur le sucre glace étalé sur une assiette et formez un petit rocher avec les doigts en le roulant dans le sucre glace (sinon, ça colle) ou simplement déposez la cuillérée directement sur le papier sulfurisé et saupoudrez de sucre glace.
Enfournez à mi-hauteur et faites cuire 5-7min, jusqu'à ce que les amaretti prennent une couleur légèrement ambrée. Laissez refroidir sur une grille.

 
Pistachio biscotti (source: Atelier du numéro de mai 2010 du magazine "A table!" - merci Anne-Françoise;-)
 
Ingrédients (pour +/-40 biscuits):
  • 150 gr de sucre fin cristallisé
  • 2 oeufs
  • 350 gr de farine (+ pour fariner le plan de travail)
  • 50 gr de pistaches épluchées non salées
  • 55 gr d'amandes entières non salées

Préchauffez le four à 180°. Recouvrez une plaque de cuisson de papier sulfurisé.

Mixez le sucre cristallisé avec les oeufs pendant environ 3 minutes, jusqu'à l'obtention d'un mélange volumineux, de couleur claire.

Tamisez-y la farine et travaillez la pâte à la spatule en bois jusqu'à ce que tous les ingrédients soient mélangés. Ajoutez-y les fruits secs et mélangez bien.

Farinez le plan de travail. Placez-y la pâte et pétrissez-la à la main jusqu'à l'obtention d'une masse uniforme.

Divisez la pâte en deux et formez 2 petits pains de 15-20 cm. Déposez-les sur la plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et aplatissez-les de façon à ne pas dépasser 2 cm de haut.

Faites cuire les biscotti environ 20 minutes (jusqu'à ce qu'ils soint fermes). Sortez-les du four et laissez-les refroidir.

Préchauffez le four à 120°. Recouvrez une plaque de cuisson de papier sulfurisé.

Coupez les biscotti en tranches de 7 mm d'épaisseur. Placez-les les uns à côté des autres sur la plaque de cuisson. Cuisez-les encore 20 minutes environ (retournez-les après 10 minutes).

Déposez-les sur une grille et laissez-les refroidir.

Bonne dégustation!

mercredi 19 mai 2010

Petits canapés au gruyère et aux fines herbes

La chasse au gaspi, pompeusement rebaptisée "décroissance", est décidément très in en ce moment. Et je trouve ça très bien, soit dit en passant; je pourrais même être tentée de faire le pari optimiste qu'il ne s'agit pas là de la dernière lubie à la mode mais du début d'une amorce de changement... Sus à la surconsommation!

Dans cet esprit, et suite à la dernière "opération rangement du frigo" (une manie typiquement féminine, paraît-il), j'ai eu l'idée de créer une nouvelle catégorie: de l'art d'accommoder les restes.

Que faire avec quelques tranches de (presque) vieux pain, un fond de sachet de gruyère, et quelques brins de persil et de ciboulette? Facile: quelques petits canapés pour accompagner l'apéro:-)

C'est une recette que je tiens de ma grand-mère, mais à laquelle j'ai apporté quelques modifications: dans la recette originale, les toasts ne contiennent pas de fines herbes, et sont plus gros, passés à la friture plutôt que cuits au four (donc beaucoup plus caloriques) et servis en entrée avec une petite salade verte.

Ingrédients (pour une vingtaine de canapés):

  • 5 tranches de pain
  • 100 gr de farine 
  • 1 tasse de lait
  • 2 noix de beurre
  • 75 gr de gruyère râpé
  • 2 oeufs
  • quelques brins de persil et de ciboulette
  • sel, poivre, et pour ceux qui aiment, piment d'Espelette

Préchauffez le four à 200°.

Dans un poêlon, portez le lait et le beurre à ébullition.

Retirez le mélange du feu et versez-y la farine en une seule fois. Travaillez bien la pâte.
Ajoutez les 2 oeufs entiers, le gruyère râpé, le persil et la ciboulette hachés, le sel, le poivre et éventuellement le piment d'Espelette.

Déposez une bonne cuiller à café de préparation sur chacun des disques (diamètre: +/- 4cm) préalablement découpés dans les tranches de pain (à l'aide d'un emporte pièce ou, à défaut, d'une verrine, par exemple).

Passez environ 10 minutes au four bien chaud, et servez sans attendre.

Bonne dégustation!

mardi 20 avril 2010

Asperges en crumble au parmesan

Revoici (enfin!) le printemps... et les asperges, dont la saveur se marie merveilleusement avec celles du parmesan et du jaune d'oeuf.
Ingrédients (pour 4 personnes):
 
  • 1 kg de grosses asperges du pays bien fraîches (plus elles sont grosses, moins elles sont filandreuses et par conséquent meilleures elles sont)
  • 150 gr de farine
  • 125 gr de beurre mou
  • 100 gr de parmesan fraîchement râpé
  • 4 oeufs
  • qqs brins de persil
  • sel, poivre

 Dans une casserole, faites bouillir de l'eau salée.
 
Cassez la tige des apsperges à 2 ou 3 cm de l'extrémité opposée à la pointe. Cassez-les, ne les coupez pas, car elles se brisent obligatoirement à l'endroit où elles cessent d'être tendres.
 
Epluchez toute la partie blanche à l'aide d'un économe, lavez rapidement les asperges puis ficelez-les en bottes de 5 ou 6 et plongez-les dans l'eau bouillante. Laissez bouillir 20 à 30 minutes. Aussitôt qu'elles sont cuites, égouttez-les sans tarder afin d'éviter qu'elles perdent de leur saveur.
 
Coupez les asperges en tronçons de 2-3 cm, que vous répartissez dans 4 plats individuels. Parsemez de persil haché.
 
Préchauffez le four à 180°.
 
Préparez le crumble en mélangeant ensemble la farine, le beurre, le parmesan, une pincée de sel et une de poivre. Mélangez jusqu'à obtenir une pâte assez friable, et disposez sur les asperges persillées.
 
Faites cuire au four à 180° pendant 20-25 minutes (le crumble doit prendre une belle teinte dorée).
 
Servez bien chaud, garni d'un jaune d'oeuf cru.
 
Bon appétit!

dimanche 14 mars 2010

Pancakes au sirop d'érable

Relookage total du blog ce dimanche: une envie de changement en phase avec mes envies de printemps et aussi très largement inspirée par Cristina;-)

Et des pancakes, en l'honneur de mon océanographe américano-hispano-belge (d'adoption) préférée:-)













Ingrédients
(pour environ 15 pancakes):

  • 250 gr de farine
  • 8 sachets de sucre vanillé
  • 50 gr de beurre
  • 2 oeufs
  • 40 cl de lait
  • 3 c. à c. de levure en poudre
  • 1 pincée de sel

Tamisez la farine et la levure dans un saladier. Ajoutez le sucre vanillé et le sel.

Creusez un puits, ajoutez les oeufs, le beurre fondu et un peu de lait, puis travaillez la pâte. Mouillez progressivement avec le reste de lait jusqu'à ce que la pâte forme un ruban.

Faites cuire les pancakes dans une petite poêle beurrée bien chaude. Versez une demi-louche de pâte et faites cuire 2 - 3 minutes, le temps que des bulles se forment à la surface. Retournez et faites cuire 2 minutes sur l'autre face.

Servez les pancakes bien chaud avec du sirop d'érable (on en trouve chez Delhaize) ou de la confiture.

Bon appétit!

mardi 9 mars 2010

Gressins au fromage et à l'origan

Egalement tiré de Apéro: finger food - toasts - dips, mais un peu arrangé "à ma sauce", cette fois...

Ca me fait penser qu'il faudra aussi que je vous emmène faire un tour dans Biscuits et petits gâteaux (même collection), que ma collègue m'a offert pour mon anniversaire: une autre mine d'idées (merci Christine:-).











 

Ingrédients (pour une trentaine de biscuits):

  • 155 gr de farine
  • 100 gr de beurre doux en petits morceaux
  • 100 gr de gruyère râpé
  • 1 c. à s. d'origan haché
  • 1 c. à c. de piment d'Espelette (ma Languedoc touch à moi;-)
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c. à s. de fleur de sel
Mélangez la farine et le beurre au robot jusqu'à l'obtention d'une semoule grossière. Ajoutez le gruyère et l'origan et mixez pendant 10 secondes pour mélanger grossièrement. Ajoutez le jaune d'oeuf et 1 bonne cuillerée à soupe d'eau, puis mixez jusqu'à ce que la pâte devienne homogène.

Posez la pâte sur un plan de travail légèrement enfariné et formez une boule. Prélevez deux cuillerées à café de pâte, formez une boule, puis étalez-la de façon à obtenir un bâtonnet long de 15 cm environ, que vous placez sur une plaque de cuisson préalablement recouverte de papier sulfurisé.

Répétez l'opération avec le reste de la pâte, puis recouvrez les bâtonnets de film alimentaire et laissez-les 15 - 20 minutes au réfrigérateur. Préchauffez le four à 200°.

Badigeonnez les bâtonnets avec un peu d'eau et saupoudrez-les de fleur de sel. Faites-les cuire au four environ 10 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Laissez-les refroidir sur une grille métallique.

Ces gressins au fromage se conservent une semaine dans un récipient hermétique.

Bonne dégustation!

Crackers au sésame et au pavot

Tiré de Apéro: finger food - toasts - dips, de la collection Marabout Côté Cuisine. Un bon investissement: une centaine de recettes (et leurs variantes) simples et délicieuses pour un prix très démocratique. De quoi réinventer les apéros des 3 prochaines années au moins:-)







Ingrédients
(pour une trentaine de biscuits):

  • 250 gr de farine
  • 1 c. à c. de levure chimique
  • 2 c. à s. de graines de pavot
  • 2 c. à s. de graines de sésame
  • 60 gr de beurre coupé en petits morceaux
  • 125 ml d'eau glacée
  • sel, poivre

Préchauffez le four à 180°.

Tamisez la farine, la levure et 1/2 cuillerée à café de sel dans une terrine. Ajoutez les graines de sésame et de pavot, et poivrez. Mélangez.

Travaillez le beurre du bout des doigts avec la farine jusqu'à obtention d'une semoule grossière. Faites un puits au centre et ajoutez presque toute l'eau. Mélangez avec un couteau à lame plate en effectuant un mouvement de découpe jusqu'à ce que le mélange forme de petites boules souples. Si la pâte semble trop sèche, ajoutez le reste de l'eau.

Rassemblez la pâte en une boule grossière. Maniez-la délicatement sans la pétrir, puis divisez-la en deux. Couvrez une moitié de la pâte de film alimentaire et réservez. Disposez l'autre moitié de la pâte sur un plan de travail légèrement enfariné, et abaissez-la au rouleau (légèrement enfariné, lui aussi) sur une épaisseur de 2 mm.

A l'aide d'un emporte-pièce de 6 cm de diamètre, découpez des disques de pâte. Piquez la pâte avec une fourchette (ce que j'ai oublié de faire, ce qui explique que les crackers soient si épais sur la photo), puis transférez les disques sur les plaques de cuisson préalablement huilées ou recouvertes de papier sulfurisé. Répétez l'opération avec le reste de la pâte.

Enfournez pour 20-25 minutes, jusqu'à ce que les crackers soient légèrement dorés. Transférez-les ensuite sur une grille métallique et laissez-les refroidir.

Bonne dégustation!

jeudi 25 février 2010

Far breton aux pruneaux

Bretagne: semaine S - 5...

En attendant, une petite piqûre de rappel!










Ingrédients
(pour 6 personnes):

  • 125 gr de farine
  • 125 gr de sucre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 4 oeufs
  • 2 c. à s. de rhum
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 3/4 l de lait entier
  • 2 grosses poignées de pruneaux dénoyautés
  • 1 pincée de sel

Préchauffez le four à 240°.

Versez dans un bol la farine, la levure en poudre, le sucre, le sucre vanillé et la pincée de sel. Creusez un puits au centre et cassez-y les oeufs. Mélangez à la cuiller en bois en commençant par le centre et en élargissant les cercles pour incorporer petit à petit la farine.

Faites chauffer le lait avec le rhum et les pruneaux et versez-le lentement sur la pâte en tournant vivement le mélange.

Versez dans un moule (genre tourtière) largement beurré et enfournez. Faites cuire 10 - 15 minutes à 240°, jusqu'à ce que la pâte gonfle, puis réduisez la température à 180° et laissez cuire encore 20 - 25 minutes. Démoulez tiède.

Servez tiède ou froid.

Bonne dégustation!

Le Phare du Four (tout indiqué;-) (Copyright © l'Homme, 2009).

mardi 23 février 2010

Cake au spéculoos

Le spéculoos est décidément très tendance en ce moment... et ce n'est pas moi, une fan de la première heure (la mienne - ce délicieux biscuit ayant quand même quelques années de plus que
moi;-), qui vais m'en plaindre!

Et on le met à toutes les sauces; j'en veux pour preuve le "Spécial Spéculoos" du Télémoustique de cette semaine: deux recettes sucrées (celle que vous trouverez ci-dessous et une recette de crème brûlée) et deux recettes salées (carbonnades et poulet pané sauce au chèvre). Je dois bien avouer que ces deux dernières m'inspirent assez peu; par contre, la crème brûlée fera très certainement l'objet d'un prochain post:-)

Un cake moelleux, savoureux, au goût de spéculoos à la fois présent et subtil.

Ingrédients (pour 1 cake):

  • 200 gr de spéculoos
  • 3 oeufs à température ambiante
  • 100 gr de beurre mou
  • 70 gr de cassonade blonde
  • 50 gr de farine
  • 20 gr de maïzena
  • 10 cl de lait
  • 1 c. à c. rase d'épices à spéculoos (facultatif)
  • 1/2 sachet de levure en poudre (10 gr)
  • une pincée de sel

Préchauffez le four à 160°.

Réduisez les spéculoos en miettes (au robot ou en les enfermant dans un sachet congélation sur lequel vous tapez avec une louche).

Pour qu'elle soit bien aérée, réalisez la pâte en mélangeant les ingrédients au fouet électrique après chaque ajout. Commencez par la cassonade et le beurre mou. Ajoutez un oeuf, la farine, la maïzena, la levure en poudre, le sel, et, éventuellement, les épices à spéculoos; mélangez bien. Incorporez ensuite les deux autres oeufs et les spéculoos moulus. Fouettez longuement et ajoutez le lait petit à petit.

Versez dans un moule à cake préalablement beurré et enfournez pour 35 - 40 minutes.

Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

Bonne dégustation!

samedi 20 février 2010

Gratin de poires meringué

Un dessert qui peut se manger chaud, tiède, ou froid: on ne voit que la meringue, mais ce qu'il y a dessous vaut la peine:-)










Ingrédients
(pour 4 personnes):

  • 4 grosses poires sucrées (type "Doyenné du Comice")
  • 4 oeufs
  • 30 gr de sucre fin
  • 20 gr (2 sachets) de sucre vanillé
  • 100 gr de sucre en poudre
  • 20 cl de crème fraîche liquide
  • 5 cl de calvados (facultatif, mais c'est meilleur avec:-)
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de sel
  • beurre

Préchauffez le four à 210°.

Pelez les poires et coupez-les en gros morceaux, que vous disposez ensuite dans 4 raviers individuels (supportant le four) préalablement beurrés.

Fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre fin et le sucre vanillé jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la crème, la cannelle, et le calvados. Versez sur les poires.

Enfournez pour 20-25 minutes.

Pendant ce temps, montez les blancs d'oeufs en neige avec la pincée de sel, puis incorporez le sucre en poudre.

Lorsque les gratins sont prêts (c'est à dire lorsque l'appareil est figé par la cuisson), sortez-les du four, couvrez chaque ravier d'une généreuse couche de meringue, et réenfournez 10-15 minutes à 100°, jusqu'à ce que la meringue prenne un teinte un peu dorée.

Pourquoi pas une bolée de cidre doux en accompagnement?

Bonne dégustation!

mardi 2 février 2010

Les fabuleuses croquettes de macaroni de Grand-Mamy Mia

Une recette qui fait l'unanimité depuis plusieurs générations dans la famille de l'Homme... et maintenant dans la
mienne:-)

Merci Grand-Mamy!







Ingrédients
(pour 12 croquettes, soit 6 personnes):

Pour les croquettes:
  • 500 gr de coquillettes ou de macaroni coupés
  • 6 tr de jambon cuit
  • 150 gr de fromage râpé (gruyère, emmental, ...)
  • 80 gr de beurre
  • 2 grosses c. à s. de farine
  • 1/2 l de lait
  • sel, poivre, muscade
  • 3 oeufs entiers
  • chapelure

Pour la sauce tomate:

  • 1 boîte de tomates pelées
  • 1 oignon moyen
  • 2 éclats d'aïl
  • huile d'olive
  • sel, poivre, herbes de provence

Faites cuire les pâtes dans une grande quantité d'eau salée en respectant le temps de cuisson indiqué sur le paquet et en remuant de temps en temps. Egouttez-les.

Faites une béchamel très épaisse avec le beurre, la farine et le lait.

Hors du feu, ajoutez le fromage, le jambon finement ciselé, la muscade, le sel et le poivre. Versez les pâtes dans la sauce et mélangez.

Laissez refroidir la préparation dans un plat rectangulaire au frigo pendant mimimum une demi-journée.

Partagez la préparation en 12 parts et passez-les successivement dans les oeufs battus et la chapelure.

Préparez la sauce tomate: faites frire l'aïl et l'échalote finement émincés dans un peu d'huile d'olive. Ajoutez les tomates pelées, le sel, le poivre et les herbes de provence, et laissez mijoter doucement jusqu'à ce que les tomates se défassent.

Chauffez une friteuse ou de l'huile dans une poêle profonde à environ 180° C et faites dorer les croquettes.

Nappez-les de sauce tomate et servez immédiatement, éventuellement avec une petite salade verte au vinaigre balsamique.

Bon appétit!

jeudi 14 janvier 2010

Bûche framboises, chocolat blanc et amandes grillées

Ma bûche de Noël... enfin (mieux vaut tard que jamais:-)

Et ma première génoise!

J'ai découvert avec bonheur que cette pâte de type biscuit ne contenait aucune matière grasse... Donc, à condition de ne pas la tartiner de 2cm de crème au beurre, on peut en faire un dessert très léger, tout indiqué pour clôturer un plantureux repas de fête.

Dans cette version, j'ai choisi de parfumer la génoise avec un peu d'Amaretto.

Ingrédients (bûche pour 12 personnes):

Pour le biscuit:
  • 6 oeufs
  • 180 gr de sucre
  • 200 gr de farine
  • 1 trait d'Amaretto (attention: le parfum doit rester subtil, sinon il couvrira tout le reste!)

Pour la garniture:

  • un pot de gelée de framboises (on pourrait aussi utiliser de la confiture d'abricots)

Pour le glaçage:

  • 300 gr de chocolat blanc
  • 12 c. à s. de crème liquide

Pour la décoration:

  • 200 gr d'amandes effilées
  • quelques mendiants au chocolat noir

Préchauffez le four à 180°.

Séparez les blancs des jaunes d'oeufs, et battez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Montez les blancs en neige et incorporez-les à la préparation très délicatement. Ajoutez la farine en pluie, puis l'Amaretto. Mélangez, toujours très délicatement.

Versez dans un moule rectangulaire garni de papier sulfurisé (la lèchefrite du four convient tout à fait). Faites cuire environ 10 minutes, jusqu'à ce que le dessus soit doré.

Démoulez le biscuit et roulez-le sur lui-même. Laissez-le refroidir. Pendant ce temps, faites griller les amandes effilées dans une poêle anti-adhésive.

Lorsque le biscuit est froid, déroulez-le et garnissez-le généreusement de gelée de framboises, puis enroulez-le à nouveau.

Faites fondre le chocolat blanc avec la crème fraîche au bain-marie. Etalez cette préparation sur le biscuit roulé à l'aide d'un pinceau, puis parsemez sans attendre d'amandes grillées.

Décorez de quelques mendiants au chocolat noir.

Mettez la bûche au frais quelques heures (il faut que le chocolat se fige), mais pensez à la sortir une demi-heure avant de servir.

Vous pouvez aussi la préparer la veille, mais alors recouvrez-la de film alimentaire avant de la mettre au frais afin qu'elle ne dessèche pas.

Bonne dégustation!