dimanche 8 juin 2008

Madeleines "coeur de noisette"

Arôme subtil et coeur fondant: une petite merveille de pâtisserie pour se donner du courage alors que se profilent à nouveau deux semaines terribles pour nos chères têtes blondes: les examens de fin d'année, précédés des inévitables révisions. Il me semble que c'était hier que s'achevait la semaine d'examens de janvier...

Je vis toujours assez mal ces périodes de l'année. D'abord, lorsque j'envoie ma fille aînée travailler dans sa chambre et qu'elle me lance un regard larmoyant sensé m'appitoyer sur la profonde injustice de sa condition d'élève de 4ème année primaire (le jour où quelqu'un produira "Calimero, la comédie musicale", elle peut franchement auditionner pour le rôle titre), je finis inmanquablement par me sentir coupable d'adhérer à une espèce de grand complot profs-parents ayant pour unique objectif de tourmenter ces pauvres gosses honteusement soumis à l'obligation scolaire. Si petits et déjà si manipulateurs...

Ensuite, lorsque j'entends les autres mamans, j'ai toujours l'impression d'être la plus désorganisée des mères: je ne prends pas congé avant ni pendant la semaine d'examens pour pouvoir me consacrer à 100% à leurs chères études, je ne rentre pas à midi, je ne commence pas à préparer des batteries d'exercices récapitulatifs au sortir des vacances de Pâques... Culpabilité, deuxième couche.

Marre de me sentir coupable; il faut que ça change! Mon plan de bataille pour cette fin d'année scolaire:

1) M'arranger pour fuir les entrées/sorties de classe et leurs attroupements de mamans modèles (Papa ira conduire et rechercher la chair de sa chair à l'école);

2) Tuer dans l'oeuf toute discussion commençant par "La maman de ..., elle fait comme ci/Chez ..., on fait comme ça";

3) Rester de marbre si d'aventure je me decide à quitter le boulot un peu plus tôt pour rentrer travailler avec les filles et que le chef me demande "Tu t'en vas déjà?";

4) Relire "Comment ne pas être une mère parfaite" (Libby Purves), que je suis convaincue d'avoir lu beaucoup trop tôt;

5) Tester d'autres recettes de madeleines.

Deux petites remarques concernant la recette ci-dessous:

  1. La pâte "noisette" de chez Galler est une pure merveille (comme tous leurs produits, d'ailleurs). Suggestions de dégustation: sur une simple tranche de pain grillé, mais aussi avec de la glace vanille et des amandes effilées, par exemple.
  2. J'ai également testé ces madeleines en remplaçant la cuillerée de "noisette" par un carré de "Noir 70", toujours de chez Galler. Pas mal non plus...
Ingrédients (pour une vingtaine de madeleines):

  • 1/2 citron non traité
  • 3 oeufs
  • 150 gr de beurre fondu
  • 150 gr de farine
  • 1 c. à c. rase de levure en poudre
  • 150 gr de sucre
  • 20 c. à c. de "noisette" Galler (que vous aurez mis au frigo quelques heures avant de vous en servir; il n'en sera que plus facile à travailler)

Râpez le zeste du demi-citron.

Mélangez la farine et la levure tamisées. Battez les oeufs avec le sucre et incorporez la farine avec la levure, le zeste du citron et le beurre fondu. Mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.

Laissez reposer au frigo au moins une heure.

Préchauffez le four à 220°. Pendant ce temps, répartissez la moitié de la pâte dans les moules à madeleines. Déposez une cuillerée à café de "noisette" Galler dans chaque moule puis complétez jusqu'aux 2/3 du moule avec le reste de pâte.

Enfournez et laissez cuire jusqu'à ce que les madeleines soient bien dorées (une petite dizaine de minutes).

Sortez les madeleines du four et attendez quelques minutes avant de démouler.

Bonne dégustation!

4 commentaires:

laetitialily a dit…

Au coeur de noisettes! j'adore!

Amélie a dit…

Miam des madeleines !! Avec un cœur de noisettes ça ne se refuse pas ! ^^

labas a dit…

ils doivent être très bons!!! orignal!

So' a dit…

Mmmmm je vote pour.
Quoique je mixerais bien avec les muffins au nutella pour faire un truc au couer de nutella.
Miam.
J'ai faim (ça craint il est 10h28)