mardi 19 avril 2011

Noix de Saint Jacques aux embruns d'Ecosse

Comme je le disais dans le post précédent, avril marque le début de la saison des artichauts (et de beaucoup d'autres produits, d'ailleurs); il marque également la fin de la saison des Saint Jacques.

La coquille Saint Jacques met deux à trois ans pour atteindre sa maturité. La pêche de ce coquillage qui fait la fierté des marins-pêcheurs de la baie de Saint Brieuc est donc extrêmement règlementée: elle n'est autorisée que du 1er octobre au 15 mai par arrêté ministériel, et à raison de 45 minutes par jour seulement.

La fin de la saison de pêche est traditionnellement marquée par la Fête de la Coquille, qui a lieu successivement chaque année en avril dans l'un des trois ports de pêche des Côtes d'Armor : Erquy, Saint Quay Portrieux et Loguivy de la Mer.





















Jeudi dernier, les Saint-Jacques de Mme Brochot étaient particulièrement irrésistibles: énormes et moelleuses à souhait! Je les ai accommodées avec ce que j'avais sous la main au gîte (une briquette de crème fraîche et le pur malt écossais de l'Homme), et, ma foi, nous nous sommes régalés.


Ingrédients
(pour 4 personnes):
  • 24 belles noix de Saint Jacques
  • 25 cl de crème fraîche
  • 2 cl de whisky écossais pur malt (au parfum iodé, comme l'Oban ou le Bowmore)
  • 2 c. à c. de paprika doux
  • 1 grosse noix de beurre
  • 3 c. à s. d'huile de noisette

Dans une grande poêle, faites chauffer l'huile et le beurre à feu vif.

Saisissez les Saint Jacques (2 minutes par face maximum; elles doivent être cuites mais rester fondantes à coeur); retirez-les de la poêle et réservez au chaud.

Déglacez la poêle au whisky; laissez évaporer le plus gros de l'alcool. Ajoutez ensuite la crème et le paprika; salez, poivrez, et laissez réduire une minute ou deux.

Nappez les noix de Saint Jacques de sauce et servez chaud avec un peu de pain et un Chablis vieilles vignes, par exemple.

Bonne dégustation!

    Aucun commentaire: