mercredi 23 février 2011

Briouates façon pastilla poulet-amandes

Vu ce matin, en bordure du site "meteobelgique": une publicité pour le concours "Pink Swiffer, Pink Power" : "Pourquoi le Swiffer rose arbore-t-il cette couleur? Dites-le-nous et gagnez-en un!"

La vie est faite de coïncidences. Pas plus tard qu'hier, avec quelques collègues nous plaisantions sur le sujet de la répartition des tâches ménagères, et je leur signalais l'existence du "Viléda Junior", chariot de ménage full-options pour enfants à partir de 3 ans, en vente chez votre marchand de jouets. Et c'est là qu'une collègue me demande, un peu outrée: "Et il n'est pas rose, au moins?"

Non, il n'est pas rose. Viléda a eu le bon goût de fabriquer ses minis-mops, seaux et autres brosses dans les mêmes couleurs que les "vrais", c'est à dire essentiellement le rouge. Et j'y avais justement vu un signal encourageant: les fabricants de jouets sortaient enfin des clichés "casseroles et fers à repasser roses pour les filles et voitures et kits de mécanos rouges pour les garçons".

Et puis ce matin je me prends "Pink Swiffer, Pink Power" en pleine figure en consultant les prévisions météo...

S'il s'agissait uniquement du changement de couleur (pour ceux qui l'ignorent, le Swiffer de base est vert), on pourrait penser que les publicitaires en charge de la campagne ont voulu surfer sur la vague "le rose est tendance", à l'instar de certaines marques de téléphones portables ou de grands noms de la maroquinerie. Après, on aime ou on n'aime pas; c'est juste une question de goût.

Mais la mention "Pink Power" me perturbe énormément... Il s'agit là d'une référence très claire à l'expression "Black Power", née en 1966 aux Etats-Unis, et qui illustrait la position de divers mouvements politiques, culturels et sociaux noirs qui luttaient contre la ségrégation raciale. Or, dans le cas qui nous occupe, j'ai la fâcheuse impression qu'il y a comme un paradoxe dans le slogan: pour moi, décliner le Swiffer en rose, couleur traditionnellement associée à la condition féminine, et en faire un instrument prétendument au service du pouvoir des femmes n'est pas lutter contre mais POUR la ségrégation ménagère. J'ai beaucoup de mal à faire taire cette petite voix qui me murmure qu'il s'agit quand même d'un sacré retour en arrière dans l'évolution des mentalités... En tout cas, voilà qui va à coup sûr ruiner tous les efforts des femmes qui, à force de déployer des trésors de patience et de persuasion, avaient fini par convaincre leur tendre moitié de la dimension virile du passage bi-hebdomadaire de l'engin.

Par ailleurs, on ne m'empêchera pas de penser que cette campagne est tronquée. En effet, la marque s'engage  à publier chaque jour les 15 slogans les plus originaux parmi ceux qui auront été proposés par les participants; mais quand je vois la nature de ce qui a été retenu pour figurer sur le site, et que je le compare aux idées qui me sont venues tout naturellement ce matin, je renifle comme une odeur de censure;-)

En réaction, je vous propose de transformer ce post en tribune libre "Pink Swiffer" et de nous faire profiter, via le dépôt d'un commentaire, de votre imagination. Rien ne sera censuré, promis:-)

Je vous livre en vrac mes propres idées:
  1. Grâce au "Pink Swiffer", je possède enfin la panoplie complète de "Barbie Technicienne de surface"!
  2. Un Swiffer relooké Disney, ou comment faire de la corvée ménage un vrai conte de fée!
  3. Les Housewives n'ont désormais plus de raison d'être Desperate: Swiffer leur fait voir la vie en rose!
Pour conclure, je resterai politiquement correcte et ne ferai qu'évoquer la très gauloise suggestion de mon Homme, qui évoquait la possibilité de se mettre le "Pink Swiffer" quelque part et de se prendre pour la meneuse de revue du Moulin Rouge... 

Ingrédients (pour 24 pièces, soit 6 personnes):
  • 12 feuilles de brick
  • 2 blancs de poulet
  • 2 c. à s. d' huile d'olive
  • 1/2 oignon
  • un petit bouquet de persil
  • 2 pincées de safran
  • 1/2 c. à c. de gingembre en poudre
  • 1 c. à c. de cannelle en poudre
  • 80 gr d' amandes mondées
  • 2 c. à s. de sucre en poudre
  • 50 gr de beurre
  • 3 oeufs
  • sel, poivre

Emincez finement l'oignon et coupez le poulet en morceaux.

Dans une poêle profonde, faites revenir dans l'huile l'oignon et les morceaux de poulet; salez et poivrez. Couvrez avec de l'eau, ajoutez le persil et les épices, et laissez cuire environ 20 minutes à couvert sur feu doux.

Dans une poêle anti-adhésive, faites frire les amandes, égouttez, mixez (grossièrement), et réservez.

Mettez 30 g de beurre dans la marmitte avec le poulet que vous aurez préalablement passé au hachoir, laissez réduire à feu doux quelques minutes, ajoutez ensuite les oeufs un à un (toujours à feu doux) sans cesser de remuer, retirez du feu, ajoutez les amandes mixées et le sucre en poudre;  mélangez bien puis laissez refroidir.

Coupez les feuilles de brick en deux. Prenez une demi feuille, pliez-la en deux, déposez-y un peu de farce, et procédez au pliage. Badigeonnez de beurre fondu, et réservez.

Juste avant de servir, passez quelques minutes dans un bain de friture bien chaud.

Bon appétit!

Aucun commentaire: