lundi 12 janvier 2009

Farfalles sauce au thon et aux légumes du soleil

Une recette d'été pour entretenir la bonne humeur alors que l'ère glaciaire qui engourdit les gens et les choses depuis le début du mois s'apprête à faire place à la pluie...

Et une ruse supplémentaire pour faire manger du poisson à ma fille sans qu'elle s'en aperçoive;-)

Photo: Copyright © l'Homme, 2009











Ingrédients
(pour 6 personnes):

  • 1 kg de farfalles
  • 3 boîtes de tomates pelées de 400 gr
  • 1 petit boîte de concentré de tomates
  • 3 poivrons (1 rouge, 1 jaune, 1 vert)
  • 100 gr d'olives vertes dénoyautées
  • 2 boîtes de thon au naturel de 200 gr (poids net)
  • 2 échalotes
  • 2 gousses d'aïl
  • huile d'olive
  • 4 morceaux de sucre
  • sel, poivre, herbes de Provence et piment d'Espelette
  • parmesan à volonté (pour le service)

Faites frire l'aïl et l'échalote finement émincés dans un peu d'huile d'olive. Ajoutez les tomates pelées et laissez mijoter doucement jusqu'à ce que ces dernières se défassent.

Détaillez les poivrons en petits cubes et faites-les sauter quelques minutes dans une poêle anti-adhésive, jusqu'à ce qu'ils soient légèrement grillés. Ajoutez-les à la sauce tomate, ainsi que les olives préalablement découpées en tranches, le thon que vous aurez pris soin d'émietter à la fourchette, le concentré de tomate, le sucre, le sel, le poivre, les herbes et le piment. Si le mélange vous paraît trop épais, n'hésitez pas à ajouter un verre d'eau.

Laissez mijoter à feu très doux minimum une demi-heure.

Faites cuire les farfalles dans un grand volume d'eau salée en respectant le temps de cuisson indiqué sur l'emballage pour qu'elles soient bien al dente.

Egouttez les pâtes et servez-les sans attendre nappées de sauce bien chaude et saupoudrées de parmesan frais râpé (pour ceux qui aiment ça).

Conseil vin: testé avec un Faugères - pas mal du tout! Optez de préférence pour un vin charpenté.

Bon appétit!

2 commentaires:

Pupuce a dit…

a essayer rapidement! ca sent le soleil!

Anne a dit…

Il me semble que le but, affiché, premier, est de noyer le poisson... en tous cas, d'en faire manger au(x) (fille(s) sans qu'elle(s) s'en parçoive(nt) ... procédé que, personnellement, en tant que maman, je ne peux que réprouver... ON NE MENT PAS AUX ENFANTS (NON,NON,NON), même par omission, alors, où je reste merpexple, c'est à la suggestion du vin...